APS MÉDINA BAYE : DES TESTS DE DIAGNOSTIC RAPIDE POUR LA PRÉVENTION DU COVID-19 ANP Agadez : La DGD fait découvrir le nouveau Code national des douanes ANP Diffa by night : Restez chez vous, on sécurise ! ANP Dosso abrite un atelier de sensibilisation des médias sur la participation politique des femmes ANP Niger : 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021 (ONU) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020: Le RHDP exhorte les populations à tourner le dos aux fausses rumeurs à Grand-Lahou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : Une cinquantaine d’observateurs bénévoles formés par le CNDH à Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’Association ‘’idées de paix’’ sensibilise pour des élections apaisées APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : OUATTARA ET KKB ONT TENU LEUR DERNIER MEETING MAP Côte d’Ivoire/Présidentielle : la CEDEAO dépêche des observateurs à Abidjan

International/ Financement libyen de la campagne de 2007: Nicolas Sarkozy mis en examen pour « association de malfaiteurs »


  16 Octobre      10        Monde (386),

   

Abidjan, 16 oct 2020 (AIP) – Le Parquet national financier de France a annoncé, vendredi 16 octobre 2020, la mise en examen de l’ancien Président Nicolas Sarkozy, pour le présumé financement libyen de la campagne de 2007.

Sarkozy a été mis en examen lundi 12 octobre, à l’issue de quatre jours d’audition, dans l’enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007, rapportent des médias français.

Cette nouvelle poursuite est la quatrième dans ce dossier pour l’ancien président de la République qui s’était dit victime d’un « complot » après les mises en examen prononcées en mars 2018 pour « corruption passive », « recel de détournement de fonds publics » et « financement illégal de campagne », précise franceinfo.

« J’ai appris cette nouvelle mise en examen avec la plus grande stupéfaction. (…) Mon innocence est à nouveau bafouée par une décision qui ne rapporte pas la moindre preuve d’un quelconque financement illicite », a-t-il réagi sur les réseaux sociaux. « Je finirai par prouver ma parfaite innocence. J’y mettrai toute la détermination et l’énergie dont je suis capable. L’injustice ne gagnera pas », a-t-il poursuivi.

Par un réquisitoire supplétif signé fin janvier, le Parquet national financier avait élargi les investigations à ces faits d' »association de malfaiteurs », ouvrant la voie à des mises en examen de nouveaux suspects ainsi qu’à une aggravation des poursuites contre les protagonistes déjà impliqués dont Sarkozy.

Le 31 janvier 2020, les magistrats avaient mis en examen pour « association de malfaiteurs » l’un de ses anciens collaborateurs, Thierry Gaubert, soupçonné d’avoir touché des fonds provenant du régime libyen de Kadhafi qui auraient pu alimenter la campagne de Nicolas Sarkozy.

(AIP)

Dans la même catégorie