ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique NAN Nigerian Army destroys bandits’ camp in Zamfara, Northwest Nigeria NAN Abuja chamber calls for strengthening of Nigeria-India economic ties MAP Rwanda : 14 mineurs tués dans l’éboulement d’une mine dans l’est du pays ATOP UNE JOURNEE PORTE OUVERTE SUR LA GEOGRAPHIE A L’UNIVERSITE DE KARA

Internet ne peut pas destituer le livre papier, il le complète, estime une auteure


  10 Janvier      4        Arts & Cultures (2293), Livres (272), Téchnologie (882),

   

Dakar, 10 jan (APS) – L’écrivaine sénégalaise Marétou Mbaye, alias « Ken Bugul » a indiqué mercredi à Thiès, qu’Internet ne peut destituer le livre papier, qu’il vient plutôt compléter.

« Le livre a la peau dure. Internet ne peut rien contre lui », a indiqué la femme de lettres, en marge du 4-ème salon international du livre de Thiès, dont elle est la marraine.

Vingt-cinq maisons d’édition exposent, jusqu’à samedi, une variété de livres à la Place de France.

« Depuis l’arrivée d’Internet on écrit beaucoup plus de livres papier, malgré les e-books (livres électroniques) », a-t-elle dit.

Elle estime que la toile a même besoin du support papier que représente le livre papier, en raison des commentaires qu’il alimente dans les forums, les blogs littéraires.

« Internet est complémentaire est du livre et n’est pas là pour (le) destituer », note-t-elle.

Les possibilités de « le toucher, le sentir, le mettre dans son sac et, surtout, le partager », qu’offrent le livre papier, font sa particularité, a-t-elle laissé entendre.

ADI/ASB

Dans la même catégorie