GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

INTERRUPTION DE LA PUBLICATION DU RAPPORT DOING BUSINESS SUITE À DES ’’IRRÉGULARITÉS’’ DANS LES DONNÉES


  28 Août      4        Economie (9744),

   

Dakar, 28 août (APS) – La Banque mondiale a annoncé l’interruption de la publication du rapport Doing Business le temps de procéder à une évaluation après des ‘’irrégularités’’ signalées dans des rapports 2018 et 2020.

’’Un certain nombre d’irrégularités ont été signalées concernant des modifications apportées aux données des rapports Doing Business 2018 et Doing Business 2020, lesquels ont été publiés respectivement en 2017 et 2019. Ces modifications n’étaient pas cohérentes avec la méthodologie Doing Business’’, fait part la Banque dans un communiqué.

Selon la même source, ’’la situation a été exposée au Conseil des administrateurs de la Banque mondiale, ainsi qu’aux autorités des pays les plus touchés’’.

Elle indique que la publication du rapport Doing Business sera interrompue pendant la durée de l’évaluation.

Soulignant que ‘’l’intégrité et l’impartialité’’ de ses données et analyses sont ‘’capitales’’, la Banque s’est engagée à ‘’un examen et une évaluation systématiques des modifications apportées aux cinq derniers rapports Doing Business après le processus institutionnel d’examen des données’’.

Ses responsables ont demandé ‘’à la fonction indépendante d’Audit interne du Groupe de la Banque mondiale de réaliser un audit des procédures de collecte et d’examen des données aux fins du rapport Doing Business ainsi que des mesures de contrôle destinées à préserver l’intégrité des données’’.

’’En fonction des résultats de ces actions, nous corrigerons rétrospectivement les données des pays les plus concernés par ces irrégularités’’, promettent-ils.

Le communiqué rappelle que ’’tout au long de ses 17 années de parution, le rapport Doing Business a été un outil précieux pour les pays soucieux de mesurer le coût de l’activité économique’’.

’’Les indicateurs et la méthodologie Doing Business sont conçus indépendamment des pays, mais bien dans le but de contribuer à l’amélioration du climat général des affaires’’, précise t-on encore.

Dans la même catégorie