AGP Gabon/Conseil municipal extraordinaire de Libreville: Le projet de budget 2020 rehaussé de plus d’1milliards FCFA AGP Gabon/ Session criminelle pour mineur: 36 mois de prison ferme pour un jeune braqueur AGP Gabon/Koulamoutou: Les établissements privés et confessionnels réclament les kits sanitaires ANP Tahoua : 132 meilleures élèves filles de la région reçoivent officiellement des prix d’excellence ANP Niger : Les Comités de Gestion des Etablissements Scolaires (COGES), sont très importants dans la gestion des écoles AIP Institutions politiques rassurantes et stabilité, une forte attente des populations d’Abengourou AIP Les enseignants du lycée des Jeunes filles de Séguéla instruits sur les droits des enfants AIP Des enseignants recommandent une sensibilisation sur les droits et devoirs des enfants AIP 30 nouveaux cas de Covid-19 et neuf guéris AIP Le nouveau quinquennat du président Ouattara devrait être consacré au renforcement des actions en faveur des femmes et des jeunes, estime-t-on à Odienné

Ituri : 20 ans de prison requis pour les prévenus Lifotoko, Yuma, Mujinga et Toburo poursuivis pour « tentative d’atteinte aux institutions de la République »


  23 Octobre      10        Justice (933),

   

Bunia, 23 Octobre 2020(ACP).-L’auditeur militaire de garnison de l’Ituri Major Vicky Lopombo a requis la peine de 20 ans de prison pour les prévenus Lifotoko, Yuma, Mujinga et Toburo poursuivis pour «tentative d’atteinte aux institutions de la République », dans un réquisitoire prononcé devant le tribunal militaire de garnison de l’Ituri siégeant en chambre foraine à la tribune officielle de Bunia, a constaté vendredi l’ACP.

L’organe de la loi a proposé au tribunal militaire la même peine pour les prévenus Kembe et Sakaya pour « participation à un mouvement insurrectionnel » et la peine de 5 ans de prison pour «  désertion à l’étranger ».

Par contre, le ministère public a sollicité du tribunal pour que les prévenus Bahati et Batantu Bafweni soient tout simplement acquittés faute de preuves suffisantes.

Apres avoir été édifié par les parties en procès, le tribunal militaire sous la présidence du capitaine magistrat Lazard Amsini a pris l’affaire en délibéré avant de rendre son verdict le samedi prochain.

Les prévenus ont été surpris par les services de sécurité pendant qu’ils préparaient un mouvement insurrectionnel pour attaquer le pays à partir de la localité d’Ingbokolo située dans le territoire d’Aru avec l’appui financier d’un certain Masamba un fugitif résidant en Nairobi au Kenya, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie