GNA HUAWEI nova 7i: The Mobile Gamers’ Secret Weapon! GNA COVID-19: Calvary Baptist Church encourages members to vaccinate GNA Ho West DCE donates beds to health facilities GNA IWD: Celebrating women in COVID-19 ‘fight’ and development. GNA CCTH undertake clean- up exercise GNA Akim Oda MP unveils strategy for effective grassroots inclusion in development APS COVID-19 : 11 DÉCÈS, 236 PATIENTS GUÉRIS APS ALY SALEH DIOP RAPPELLE L’IMPORTANCE DES CULTURES FOURRAGÈRES APS LES BLACK SATELLITES DU GHANA REMPORTENT LA CAN U20 APS KAOLACK : LE KHALIFE DE MÉDINA BAYE LANCE UN APPEL AU CALME

Ituri : le TGI mobilise les recettes judiciaires de l’ordre de 43.725.267 FC en 2020


  12 Février      12        Justice (1061),

   

Bunia, 12 février 2021 (ACP).- Le Tribunal de grande instance (TGI)/ituri a mobilisé les recettes judiciaires de l’ordre de 43.725.267(Quarante trois millions sept cent vingt-cinq mille deux-cent soixante sept) francs congolais en 2020, a révélé son président le magistrat Thomas Kayumba lors d’un entretien avec l’ACP dans son bureau de travail.

Ces recettes a-t-il expliqué sont issues notamment des frais pour l’exécution de jugement, ceux de ventes publiques, les frais des assignations.

Le magistrat Thomas Kayumba a déclaré que son instance judiciaire avait l’ambition d’aller au delà de plus de 46.000.000 de FC comme réalisés en 2020 mais a-t-il fait savoir les efforts ont été plombés par la pandémie de COVID-19 avec la suspension des activités à partir du mois de mars 2020.

S’agissant d’une sorte de sentiment de méfiance dans le chef de certaine  population à l’égard de l’appareil judiciaire il a estimé cette situation est consécutive au problème de l’information par rapport au travail de titan que les cours et tribunaux réalisent avec le moyen de bord sans frais de fonctionnement permanent.

Il a également attribué ce sentiment de méfiance à l’ignorance de la procédure et de la loi par une frange de la population. Le magistrat Thomas Kayumba a laissé entendre que cette méfiance est surtout constatée auprès de populations qui sont éloignées des institutions judiciaires notamment celles du territoire de Djugu parce que a-t-il dit celles qui sont proches saisissent régulièrement la justice et dans la plupart de cas ils en sortent satisfaits.

Pour une bonne collaboration entre l’appareil judiciaire et la population il a appelé cette dernière à continuer à faire confiance à la justice qui est le dernier rempart de la société grâce à elle de nombreux malfrats sont actuellement maîtrisés au niveau de différents établissement pénitentiaires.

Dans la même catégorie