AGP Matoto-Route : trois jeunes tués dans un accident de la circulation GNA NC cancels meeting with clubs GNA Mother of former Nigeria national football coach kidnapped again by gunmen: police GNA 20 million children fail to receive lifesaving vaccines in 2018: UN APS CAN 2019 : LA DÉFAITE EN MATCH DE POULE EST OUBLIÉE (CAPITAINE) APS PLAIDOYER POUR LA CONSTRUCTION D’UN HÔPITAL DE NIVEAU 2 À VÉLINGARA APS LA QUALIFICATION EN FINALE VA RAPPORTER 1, 4 MILLIARD DE FRANCS AU SÉNÉGAL GNA Seven confirmed dead as two-storey building collapses in central Nigeria GNA Burundi to immunize health agents on borders to counter Ebola GNA Half of population in Sub-Saharan Africa to subscribe to mobile services by 2025: report

Jean-Claude Kouassi engagé pour une meilleure représentativité des femmes dans le secteur minier


Abidjan, 31 mai (AIP)- Le ministre des Mines et de la Géologie, Jean-Claude Kouassi, a traduit, vendredi, son engagement pour une meilleure représentativité des femmes dans le secteur minier, au cours de la première édition de la célébration du leadership féminin dans le secteur minier.

« Le secteur minier est en plein essor. Le sort de millions de femmes est en jeu. C’est pourquoi, nous avons choisi d’amplifier la contribution des femmes dans le secteur minier, de promouvoir plus d’emplois et plus de droits pour elles. Nous avons décidé la mise en œuvre de plusieurs projets notamment soutenir la formation des femmes et améliorer leur employabilité », a affirmé M. Kouassi.

Le ministre a déploré le faible taux de femmes (09%) au niveau des miniers du ministère des Mines et de la Géologie. « Ce taux n’est guère plus élevé dans le secteur privé qui ne réunit que 7,8% de femmes. Nous sommes donc dans un état d’urgence sociale mais aussi d’urgence économique parce que nous avons des besoins de femmes pour développer notre pays », a-t-il signifié.

Jean-Claude Kouassi a félicité, encouragé et assuré son soutien aux femmes du secteur minier dans leur combat d’émancipation.

Selon la présidente du Réseau des femmes du secteur minier de Côte d’Ivoire (FEMICI), Christine Logbo Kossi, la sous-représentativité des femmes se manifeste à la fois par la méconnaissance du secteur minier mais aussi par le fait que les métiers directement en lien avec les mines ne tiennent pas compte des spécificités des femmes.

« Il faut créer des conditions propices pour attirer et maintenir les femmes dans le secteur minier vu la multiplicité des alternatives qui existe », a indiqué Mme Kossi.

L’industrie minière formelle compte en 2019, 1.039 femmes, fait savoir Christine Logbo.

ena/fmo

Dans la même catégorie