GNA PNC poised to giving Ghana a new look GNA Media have a crucial role in election 2020 – GJA President AGP Gabon: L’Institut Français du Gabon rouvre ses portes au public AGP Gabon/Justice: Les séminaristes édifiés sur le nouveau Code civil gabonais APS CANCERS DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : 90% DES FILLES VACCINÉES À KAFFRINE APS HUIT NOUVEAUX CAS DE COVID-19 AGP Gabon: Délibération du BEPC et CEP à partir de ce dimanche 25 octobre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Don d’une Fondation à des structures du ministère en charge de la Santé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Des postes téléviseurs et décodeurs offerts aux chefs de village du secteur Sud de Niakara AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Reprise des activités économiques à M’Bahiakro suite au couvre-feu

Jeanine Mabunda  réitère son soutien au combat des violences faites à la femme en RDC


  19 Septembre      11        Société (24151),

   

Kinshasa, 19 septembre 2020(ACP).- La présidente de l’Assemblée nationale, JeanineMabunda  a réaffirmé la détermination de son institution, d’accompagner les femmes dans leur combat contre les violences faites à la femme en RDC, afin de briser le silence qui entoure souvent ces violations des droits, au cours d’une audience qu’elle a accordée vendredi au Palais du peuple, à une délégation du Mouvement du fonds global de réparation de la Fondation Panzi, conduite par sa coordinatrice nationale, Tatiana Mukanire.

Leurs échanges ont porté essentiellement sur l’évolution du dossier du projet de loi sur les violences sexuelles.

« Les survivants des violences sexuelles ont le droit d’être protégés dans la société. Et pour ce faire, il faut voter des lois qui les protègent et leur permettent de vivre en toute quiétude », a soutenu Mme. Tatiana Mukanire. Celle-ci a indiqué que son organisation avait apprécié le discours d’ouverture de la présidente de l’Assemblée nationale, lors de la session ordinaire de septembre  notamment sur le volet  des violences sexuelles à l’égard de femmes  sous diverses formes.

La vision  du mouvement des survivants des violences sexuelles, a dit sa coordonnatrice nationale, est de voir la RDC devenir un jour, un pays sans viol, ni violences sexuelles à l’égard des femmes.

Dans la même catégorie