NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

JIF 2018 : Les femmes de Djougou sonnent la mobilisation pour la paix et le développement


  9 Mars      37        LeaderShip Feminin (365), Société (46306),

   

Porto-Novo, 09 Mars (ABP)– Les femmes du département de la Donga, sous la houlette de madame le ministre de la famille et des affaires sociales, Bintou Taro Chabi Adam soutenue par des députés de la région, les préfets des départements de l’Atacora et de la Donga et les maires des communes de la Donga, ont célébré ce jeudi à la place de l’indépendance de Djougou, les manifestations officielles de la 23e édition de la Journée Internationale de la Femme (JIF).
Toutes en liesse et parées de leurs plus belles tenues, elles étaient des centaines à prendre d’assaut la place de l’indépendance de Djougou pour marquer d’une pierre bien blanche cette journée placée au Bénin sous le thème : « Il est temps que tous les acteurs travaillent en synergie pour le mieux-être de la femme ».
« Nous souhaitons que les microcrédits soient revus à la hausse, la construction d’un marché de type international et implorons la clémence du chef de l’État afin qu’il trouve une issue aux problèmes dans le secteur de l’éducation pour que les enfants puissent retrouver le chemin de l’école », ont exhorté les femmes de la Donga, à travers leur porte-parole Halilath Saka.
Loin d’être une simple journée festive au cours de laquelle nous arborons de beaux tissus et festoyons sans but réel, celle-ci doit nous permettre de prendre conscience du rôle capital que nous confère la société, celui d’artisane de paix et de développement », a souligné la directrice générale des affaires sociales Mèmouna Sinimbou Baboni.
Sans occulter les actions que mènent le gouvernement dans le domaine de l’éducation, le maire de la commune de Djougou Abischaï Abraham Akpalla a souhaité qu’un accent particulier soit mis sur l’éducation des jeunes filles. Le conseil communal de Djougou, soutient le maire, accordée une place de choix aux actions pouvant conduire à son plein épanouissement.
Pour le préfet de la Donga, Eliassou Biaou Aïnin, la femme béninoise en général et celle de la Donga en particulier est très vaillante et laborieuse, malgré les nombreuses difficultés qui plombent encore son essor.
Se référant aux textes de loi destinés à protéger la femme, le ministre des affaires sociales, Bintou Taro Chabi Adam, a reconnu que le Bénin a fait d’énormes progrès dans la promotion du genre.
Malgré ces efforts, soutient-elle, la femme continue de subir des injustices sociales. « L’heure a enfin sonné pour une mobilisation et une synergie d’actions de tous les acteurs pour la promotion de la femme et c’est ce que le gouvernement du Patrice Talon a compris en accompagnant toutes les incitatives qui libèrent et promeuvent la femme et est déterminé à œuvrer pour l’égalité genre à tous les niveaux », a rassuré madame le ministre. Elle a par ailleurs sensibilisé les femmes à aller se faire enrôler dans le cadre du RAVIP.

ABP/ELBY/IM/DKJ/AE

Dans la même catégorie