AGP Mandiana/Environnement : Des dispositions à prendre pour diminuer toute forme d’exploitation de l’or pour éviter la dégradation. GNA 350,000 existing ECG customers to benefit from Pokuase BSP GNA Partner with religious groups to attain immunization targets – MCE GNA Political violence due to family breakdown, high unemployment-Survey GNA Mineworkers’ Union calls for free and fair elections GNA Intensify voter education to reduce spoiled and rejected ballots-CCOD GNA ISODEC launches election monitoring portal GNA GJA receives support from Coca-Cola and JN Products APS PLUS DE 17 MILLIARDS POUR LE MINISTÈRE DE LA JEUNESSE APS NÉNÉ FATOUMATA TALL ADMET DES LIMITES DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA JEUNESSE

John Steenhuisen élu président du principal parti d’opposition en Afrique du Sud


  2 Novembre      8        Politique (13251),

   

Johannesburg, 02/11/2020 -(MAP) – Le Congrès fédéral de l’Action Démocratique (DA), principale force de l’opposition en Afrique du Sud, a élu dimanche John Steenhuisen en tant président du parti pour les trois prochaines années.

Steenhuisen a battu son rival Mbali Ntuli avec 80% des suffrages exprimés au Congrès fédéral du parti, alors que l’ancienne chef du parti, Helen Zille, s’est imposée face à son seul rival Mike Moriarty pour être réélu à la présidence du Conseil fédéral du parti.

Mme Zille, qui a remporté 69% des suffrages exprimés dans une course considérée comme la plus serrée du Congrès, occupera un rôle qui lui permettre d’avoir une influence significative sur le fonctionnement quotidien du DA.

James Masango et Thomas Walters ont été élus comme députés au Conseil fédéral, alors que le Dr Dion George a été élu président fédéral des finances.

88,6% des 2039 délégués participant au Congrès fédéral de cette année ont voté pour la direction en utilisant des codes SMS uniques et un système de vote en ligne.

Dans son discours de victoire, John Steenhuisen a déclaré que «les Sud-Africains avaient été dépouillés de leur destin par un État corrompu», brossant un tableau sombre de la situation politique, économique et sociale du pays.

De nombreux Sud-Africains estiment que leur pays a grand besoin d’une forte opposition pour défier l’ANC au pouvoir depuis 1994.

Dans la même catégorie