AIP Six morts dans un éboulement sur un site d’orpaillage près de Loho à Niakara AIP Psgouv 2020: plus de 200 pompes à motricité humaine réparées ou remplacées dans le N’zi AIP Le maire de Samatiguila reconnaissant à sa population pour la victoire de Ouattara MAP Nigeria : Au moins 110 civils tués dans une attaque terroriste MAP Football : Décès de l’ancien international sénégalais Bouba Diop à l’âge de 42 ans APS FOOTBALL : LA GAMBIE REMPORTE LE TOURNOI DE LA ZONE OUEST A DE L’UFOA APS DES ÉLÈVES DE SAINT-LOUIS SENSIBILISÉS SUR LES VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE ANP Maradi : le Chef de l’Etat lance les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Mayahi-Tessaoua-frontière du Nigéria GNA NCCE urges political activists to eschew violence ahead of elections GNA CSOs urged to build stronger partnership to champion agro-ecology

Journée de la paix : Gagnoa appelle à la tolérance et à la paix


  16 Novembre      4        Société (25429),

   

Abidjan, 16 nov 2020 (AIP)- La commémoration de la journée nationale de la paix, dimanche 15 novembre 2020, au foyer polyvalent de Gagnoa, a été l’occasion pour les autorités locales d’appeler à la tolérance et à la paix.

Selon le préfet de la région du Gôh, préfet du département de Gagnoa, Fofana Lancina, chaque habitant de la ville, doit faire preuve de tolérance, de patience et d’abnégation, pour acquérir cette « précieuse denrée », que constitue la paix, face aux nombreux obstacles, dont les incompréhensions et les conflits à surmonter.

Profitant de cette journée de la paix, il a salué les nombreuses initiatives en cours, des élus, cadres et responsables religieux, visant à apporter la paix et à décrisper le climat sociopolitique, devenu délétère suite aux récents évènements de violence qui ont effrité le tissu social dans la région.

« C’est une malédiction qu’il y ait des affrontements entre les autochtones à Gagnoa », s’est écrié l’octogénaire président du Conseil régional du Gôh, Joachim Djédjé Bagnon. Le niveau d’implication des mariages entre les fils et filles des communautés, ne devrait pas permettre, selon lui, ce type de conflit.

Par la voix du préfet de région, la secrétaire d’Etat auprès du garde des sceaux, ministre de la justice et des droits de l’homme, chargée des droits de l’homme, Aimée Zébéyoux, a appelé les populations à un dialogue franc et sincère, comme le recommande aujourd’hui, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

Dans la même catégorie