AIP COVID-19: Onze nouveaux cas confirmés en Côte d’Ivoire (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID 19: Une batterie de mesures pour supporter la crise sanitaire (PM) AIP Covid-19 : Amadou Gon annonce un plan de 1700 milliards de FCFA pour soutenir l’économie APS CORONAVIRUS : LE GROUPE BANCAIRE UBA OFFRE 150 MILLIONS DE FRANCS CFA AU SÉNÉGAL AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19 : Un cabinet d’intelligence économique s’inquiète de l’impact de la pandémie sur la filière cacao APS DÉCÈS DE L’ANCIEN PRÉSIDENT DE MARSEILLE, PAPE DIOUF APS TAMBACOUNDA : DES DONS EN VIVRES ET UNE ASSISTANCE FINANCIÈRE À PLUSIEURS GROUPES SOCIOÉCONOMIQUES APS LES ETATS MEMBRES DE L’OIF DEVRAIENT CONTRÔLER LE TRAVAIL DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL (PENDA MBOW) AIP COVID-19 : Des infectiologues internationaux émettent des doutes sur le bilan réel des chiffres en Chine AIP COVID 19: Des leaders d’opinion de Touba sensibilisés au respect des mesures sanitaires

Journée internationale de la femme africaine:l’entrepreneuriat féminin au centre des échanges


Libreville, 1er Août (AGP) – A l’instar de la communauté internationale, le Gabon a célébré, mardi 31 juillet à Libreville, la Journée internationale de la femme africaine (JIFA) axée sur l’entrepreneuriat féminin.

Une thématique qui a permis à l’association  »GPS Gabon women’s empowerment 20.25 » d’organiser  un atelier de renforcement de capacités des femmes.

Initié par l’Organisation non-gouvernementale (ONG) Malachie en partenariat avec l’Agence nationale de la promotion et des investissements (ANPI), cette rencontre avait pour thème : «Leadership féminin : révolution personnelle».

Avec la participation de plusieurs grandes figures féminines du Gabon dont l’ancienne ministre, Angélique Ngoma, cet atelier a permis à ces dernières de partager leurs expériences et surtout la trajectoire qui leur a permis d’atteindre un certain niveau dans la société et dans le milieu du business.

Selon ces dernières, ceci passe par la volonté, la détermination, la manière de penser, la synergie, la formation dans le domaine, dont on souhaite se lancer, le refus de se faire contrôler par l’environnement et bien d’autres.

«Je veux qu’il y ait quelque chose de positif en chaque femme. Que cette journée internationale de la femme africaine nous permette d’être les meilleurs dans le domaine dans lequel nous entreprenons. Il suffit d’avoir de la volonté et savoir qu’on ne devra vendre notre dignité à aucun prix», a souligné Angélique Ngoma, lors de son intervention.

Selon les chiffres de l’ANPI, datant d’Avril 2018, au Gabon, près de 1376 femmes sont créatives des entreprises en 2017 soit 30% de création des entreprises.  85% des entreprises créées par des femmes sont des entreprises individuelles et 15% sont des Société à responsabilité limité (Sarl). Parmi les entreprises engendrées par ces dernières, 78% sont gabonaises. «Ce qui prouve à suffisance que la femme gabonaise a pris conscience de la nécessité de se régulariser pour mener à bien son activité», a déclaré la présidente de l’ONG Golden Women, Rose Guigui Ogouebandja, non sans mentionner que nombre de défis restent à relever dans l’entrepreneuriat féminin.  Ceci passe, entre autres, par le financement des Petites et moyennes entreprises/industries (PME/PMI), la diversification des produits et services et l’exportation de ceux-ci.

Cette 55ème édition de la JIFA, qui a permis à ces femmes de recevoir un  »coaching » sur l’entreprenariat et le développement de soi, a été créée en 1962 à l’initiative d’une militante féministe malienne, Awa Keita, et promulguée par l’Organisation des nations unies (ONU) et l’OUA, le 31 juillet 1963.

Florine Angue

Dans la même catégorie