AIP La session ordinaire de délivrance de la carte CIJP 2021 ouverte AIP L’ex-ministre Sidiki Diakité inhumé au cimetière de Grand-Bassam AIP Présidentielle 2020 : Le DNC adjoint du candidat KKB promet des emplois à la jeunesse AIP Une fondation fait don de vivres et kits scolaires à des veuves et orphelins AIP Présidentielle 2020 : Le candidat KKB se dit prêt à servir la Côte d’Ivoire avec amour s’il est élu AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 26/10/2020 » AIP Kobenan Adjoumani demande aux populations de Transua de ne pas céder aux provocations AIP Inter/Le ministre français du Commerce commente l’appel d’Erdogan à boycotter les produits français AIP Présidentielle 2020: Des observateurs locaux de l’élection renforcent leurs capacités à Agboville AGP Espace Schengen: Moukagni Iwangou prône le rétablissement du droit de visa du Gabon

Journée internationale de la paix : L’AJSEM Niger organise une rencontre d’échanges sur les questions de défense et de sécurité


  21 Septembre      9        Société (24214),

   

Niamey, 21 sept (ANP) – L’Association des Journalistes pour la Sécurité et les Migrants (AJSEM Niger) a organisé, ce lundi 21 septembre 2020 dans la Salle de Conférence de la Maison de la Presse à Niamey, une rencontre d’information et d’échanges sur les questions de défense et de sécurité.

Autour du thème « Quel type de collaboration entre FDS et acteurs des médias dans un contexte de crise sécuritaire multiforme », cette rencontre est organisée dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la paix.

En procédant à l’ouverture de cette rencontre, le Président du Conseil d’Administration de la Maison de la Presse, M. Ibrahim Harouna, a d’abord fait remarquer que « notre pays et la sous-région africaine sont confrontées depuis quelques années à des défis sécuritaires multiples », soulignant que « plusieurs foyers de tensions sont actifs notamment au Nord avec le foyer libyen, au Nord-ouest la situation au mali, à l’Est le groupe Boko Haram ».

« Tous ces foyers ont des impacts directs et négatifs sur la vie des populations et au-delà sur les actions de développements des pays affectés », a-t-il indiqué, avant de déclarer que « dans ce contexte, les médias sont des acteurs actifs stratégiques » au regard de leurs rôles déterminants dans le traitement de l’information sécuritaire.

En effet, a fait observer M. Ibrahim Harouna, « à l’instar des militaires qui mènent la guerre, les journalistes la rapportent et le font aussi au péril de leur sécurité et de leurs vies », précisant que « ce contexte porteur de risques expose les journalistes directement et indirectement à toute sorte de dangers », alors qu’au même moment « l’intérêt du public à disposer de l’information devient croissant et la pression venant des médias sociaux poussent souvent des journalistes à la course aux secours ».

Il a enfin tenu à saluer la collaboration des FDS dans l’organisation de cette rencontre.

Quant au président de l’AJSEM-Niger, M. Abdoul Razak Idrissa, il a expliqué que « cette rencontre vise à échanger entre FDS et acteurs des médias pour trouver les meilleure voies et moyens d’une collaboration entre eux dans un contexte de crise sécuritaire multiforme ».

Selon lui, en effet, « plusieurs obstacles et des attitudes négatives se dressent pour que cette collaboration, oh ! Combien importante, se matérialise », citant, entre autres, la méfiance, la peur, le mépris, la méconnaissance réciproque des rôles et des responsabilités des acteurs, la difficile gestion de la communication ou encore l’absence d’un cadre de dialogue adéquat.

« Ces obstacles et attitudes, a-t-il noté, ont traversé les époques et parce qu’avec de telles attitudes, le travail des acteurs des médias se basera uniquement sur des informations non officielles, pouvant alimenter des controverses et des polémiques préjudiciables aux efforts des acteurs, des forces de défense et de sécurité, il est plus que jamais nécessaire de créer un cadre de dialogue et de collaboration pour que la grande muette et les grands bavards se parlent sans crainte ».

Pour le président de l’AJSEM-Niger, « la persistance des attitudes de méfiance entre les FDS et les acteurs des medias recommande de repenser leur collaboration de manière à tirer profit de leur interaction et de leur complémentarité, afin que les populations soient informées avec professionnalisme et responsabilité sur les questions de sécurité et de défense ».

Notons que depuis 1981, le 21 septembre de chaque année est consacré à la Journée internationale de la paix. Cette édition 2020 est célébrée dans le monde entier autour du thème « La paix ensemble ».

Dans la même catégorie