ACI Chine : La gouvernance et le développement centrés sur le bien-être du peuple ACI Congo : Les établissements de brassage de la population, un outil précieux contre le tribalisme, selon le président de la république ACI Congo : Un accord d’octroi de crédit conclu entre le Congo et l’Afd AGP Gabon : Ike Ngouoni, une interpellation qui retient l’attention AGP Sport/CAF-Réunion : Le comité exécutif statue sur le cas-Lagardère AGP Mamou-Routes : Un accident de la circulation fait deux (2) morts AGP Labé-Politique : Langage de vérité du Premier Ministre à Labé ANG Jovens homenageiam CEMGFA ANG Missão de Observadores vê criadas condições para processo eleitoral com normalidade ANG As forças de Defesa e Segurança votam hoje

JOURNEE INTERNATIONALE DE L’ECRIVAIN AFRICAIN : LA SŒUR LOGLO MAWUYNO REMPORTE LE CONCOURS DE LECTURE DE LA 27E EDITION


  8 Novembre      12       

   

Lomé, 8 nov. (ATOP) – La sœur Loglo Mawunyo, étudiante en lettre moderne a remporté, le jeudi 7 novembre à Lomé, le concours de lecture marquant la 27ème édition de la Journée internationale de l’écrivain africain, organisé par l’Association des écrivains du Togo (AET), en partenariat avec l’Université de Lomé (UL).

La sœur Loglo est suivie de deux autres étudiants en lettres modernes, Sodjaka Kossi Edmond et de Kouévidjin Stéphanie, classés respectivement deuxième et troisième et de Mlle Loide Faida, également en lettre moderne et classée troisième ex éco. Chacun des lauréats a reçu des livres, revues et une enveloppe financière.
Les membres du jury, tous écrivains, présidés par l’ancien Premier ministre Joseph Kokou Koffigoh, ont évalué les dix candidats ayant pris part à ce concours sur des critères entres autres, l’appropriation du texte, la tenue sur scène et la créativité.
Cette édition qui a été placée sous le thème « Littérature, langues et traditions », a rassemblé en une soirée spectacle, écrivains, slameurs, conteurs. Elle a été marquée par des déclamations de poèmes, des lectures de proses et des récits de contes, tous issus des œuvres d’auteurs togolais.
La Journée internationale de l’écrivain africain a été institutionnalisée depuis 1992 par les Nations unies, grâce aux efforts de l’association panafricaine des écrivains. Elle constitue une opportunité, non seulement de rendre hommage aux écrivains, à la littérature dans le mode, mais aussi de réfléchir au rôle et à la place de la littérature dans la société et aux différents problèmes que rencontre le monde littéraire.
La représentante du ministre en charge de la Culture, Mme Kondoh Mazalou, chef division des bibliothèques de lecture publique, s’est réjouie de l’organisation de cette soirée par l’AET.
Elle a saisi l’occasion pour féliciter les organisateurs pour leurs apports au rayonnement de l’identité culturelle du Togo à travers leurs ouvrages. « Vous êtes des ambassadeurs qui œuvrent sans cesse et de diverses manières pour la promotion du patrimoine culturel du Togo », a indiqué la représentante.
La présidente de l’AET, Mme Kouméalo Anaté, a indiqué que pour le concours, un texte a été choisi par rapport au rôle que joue la littérature dans la société comme moteur de développement, outils de rapprochement des peuples et de construction de la paix. « Nous avons en effet voulu célébrer la paix et pour le faire le comité d’organisation a choisi l’extrait d’un de mes poèmes, intitulé ‘’Souffle court’’ imposé à tous les candidats et à côté de cela chacun, librement a choisi le texte qu’il désire partager avec le public. Nous avons aussi voulu que ce soit une soirée où on ‘’déguste les mots’’ et nous pensons avoir atteint notre objectif », a expliqué la présidente de l’AET. Elle a ajouté que l’AET mène beaucoup d’activités. « A part rapprocher la littérature du public, nous organisons des caravanes littéraires dans les régions du Togo pour susciter le goût de la lecture chez les apprenants ; accompagnons les jeunes auteurs à publier leurs ouvrages ; édictons un magazine dénommé ‘’Le Reflet’’ et participons aussi à des foires de livre etc… », a précisé Mme Anaté.

Dans la même catégorie