APS Etat va poursuivre les travaux de modernisation de Ndiassane ( Aly Ngouille Ndiaye) APS Dakar abrite une concertation de haut niveau sur la transhumance transfrontalière APS Le chef de l’etat invité à revoir la réforme de l’eau dans le monde rural APS Les ASC doivent être des vecteurs de développement (DG ONFP) APS Le ‘’marché malien’’, une attraction en marge du Gamou de Ndiassane APS Kaffrine : le gouverneur espère des récoltes du ’’même niveau’’ que l’année dernière APS Séminaire intergouvernemental Sénégalo-français au CICAD APS Sénégal : Plaidoyer pour ériger médina baye en commune APS CAN 2021 : le Sénégal bat Eswatini, 4-1 APS Protection du requin-taupe bleu : la proposition du Sénégal au menu d’une réunion en Espagne

JOURNEE MONDIALE DU DON DE SANG 2019 : LE CNTS APPELLE LA POPULATION A DONNER DU SANG POUR SAUVER DES VIES


  17 Juin      15        Santé (1892), Société (12949),

   

Lomé, 17 juin (ATOP) – Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) a appelé le vendredi 14 juin à Lomé, la population à donner du sang pour sauver des vies. C’était à travers une rencontre de sensibilisation organisée à son siège à l’endroit des donneurs de sang.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la journée des donneurs de sang, commémorée chaque 14 juin. Elle est placée cette année sous le thème : « Le don de sang et l’accès universel à des transfusions de sang sécurisé en tant qu’élément pour atteindre la couverture sanitaire universelle ». Cette commémoration est une occasion de sensibiliser davantage la population sur la nécessité de disposer de sang et de produits sanguins sécurisés. Elle a donné lieu  à la présentation de la situation de la transfusion sanguine en 2018 et à la remise de récompenses aux donneurs de sang volontaires et non rémunérés pour leur générosité en donnant régulièrement leur sang pour sauver des vies.
Pour cette occasion, 57 donneurs volontaires ont reçu des diplômes de reconnaissance et des cadeaux pour les remercier de leur fidélité. Ces donneurs ont en effet donné au moins 60 fois de leur sang pour alimenter le stock du CNTS. C’est un effort louable si l’on considère qu’il faut au plus donner quatre fois de son sang durant l’année. En 2018, il y a eu plus de 50.000 dons de sang sur toute l’étendue du territoire alors que le pays a un besoin de 75.000 poches de sang.
Au Togo, les transfusions de produits sanguins contribuent à sauver des milliers de vie chaque année. Elles aident à prolonger la vie de patients souffrant de maladie mortelle et à améliorer leur qualité de vie. Elles sont utilisées lors des actes médicaux et chirurgicaux complexes, lors des interventions d’urgence en cas de catastrophes d’origine humaine ou naturelle et pour des soins de la mère et de l’enfant.
Ainsi, pour être efficace, tout système de santé doit absolument disposer de services qui permettent aux patients d’accéder à des produits sanguins sécurisés et en quantité. Les dons réguliers par des donneurs volontaires non rémunérés sont le seul moyen de garantir un approvisionnement suffisant en sang. Cependant, dans de nombreux pays comme le nôtre, les services de transfusion sanguine sont confrontés à la difficulté de trouver suffisamment de sang tout en assurant la qualité et la sécurité. Cela entraîne des pertes de vies humaines par manque de sang. A travers le slogan « Du sang sécurisé pour tous », le CNTS veut informer la population au besoin universel de sang sécurisé dans la prestation des soins de santé et le rôle crucial joué par les dons volontaires dans l’avènement de la couverture sanitaire universelle.
Il s’agit également d’attirer l’attention des gouvernements, des autorités sanitaires nationales et des services nationaux de transfusion pour consacrer les ressources suffisantes et mettre en place des systèmes et des infrastructures permettant d’augmenter la collecte de sang auprès de donneurs volontaires, bénévoles et réguliers ; de dispenser des soins de qualité aux donneurs. Il est également question de promouvoir et d’appliquer l’usage clinique approprié du sang et mettre en place des systèmes de contrôle et de surveillance pour l’ensemble de la chaîne des transfusions sanguines.
Le directeur du CNTS, Dr Feteke Lochina a rappelé qu’environ 26% des malades n’ont pas trouvé de poches de sang durant l’année 2018. Ce qui signifie, selon lui, que le Togo n’a pas encore atteint la couverture universelle. Il a souligné qu’à travers le thème choisi, ils veulent encourager davantage de personnes dans le monde à devenir des donneurs de sang et à faire ce geste régulièrement. Selon lui, le taux de couverture actuelle est à 75% alors que son institution s’est assigné pour objectif de parvenir à un taux de couverture universelle de 100%. Cette pénurie de sang s’explique par la résistance de plus en plus des populations à donner du sang, a-t-il dit. Il a rassuré la population sur la sécurité des poches de sang qui sont délivrés sur ordonnance médical.
Les donneurs volontaires ont transmis des doléances à l’endroit du CNTS. Elles sont liées à l’amélioration des conditions d’accueil des donneurs de sang sur toute la chaîne depuis l’arrivée en passant par le prélèvement jusqu’à la collation, la réduction des prix aux donneurs de dons et la disponibilité des poches de sang dans les hôpitaux pour sauver des vies.

ATOP/OAF/OGN

Dans la même catégorie