GNA Fifty riotous Tumu SECTECH students in court GNA Religious leaders commit to intensify education on adolescent reproductive rights GNA New study finds no link between HIV infection and contraceptive methods MAP L’expertise de la FIFA sollicitée pour évaluer la situation actuelle au sein de la CAF (communiqué) MAP Les échanges commerciaux entre Dakar et Pékin en hausse de 3,7 pc en 2018 MAP Jeux Africains de Plage (beach-soccer/2è journée): le Maroc bat (7-2) la Guinée Equatoriale ABP Louis Vlavonou échange avec des délégations de l’AS-NAP Bénin et du HAR ABP Les ministres Attanasso et Kakpo ont lancé les épreuves du Bac 2019 au Ceg Akpro-Missérété GNA Des absents au baccalauréat à Savalou GNA Wa Municipal landfill site to be relocated after community agitation

Journée nationale de la femme nigérienne: conférence débat sur l’accès de la femme à la justice


Niamey, 15 mai (ANP) – La Vice présidente de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) Mme Sidikou Fatima a présidé ce mercredi 15 mai au niveau de l’institution , une conférence débat sur l’accès de la femme à la justice.
Cette cérémonie entre dans le cadre de la commémoration de la Journée Nationale de la Femme Nigérienne, qui a été célébrée le 13 mai dernier. Elle donne l’opportunité de débattre de la question d’accès de la femme à la justice, afin permettre de faire de propositions pertinentes dans le but d’améliorer la situation particulière des femmes devant la justice.
Dans son intervention, la vice présidente de la CNDH, a indiqué que le choix du thème se justifie compte tenu des difficultés que les femmes rencontrent dans le domaine de l’accès à la justice.
Des fois ce sont les femmes elles même qui choisissent de ne pas recourir à la justice, « par crainte de représailles ou pour éviter les réprobations familiales », a-t-elle noté.
Malheureusement, selon Madame Sidikou, les femmes se trouvent dans certaines situations « qui les amènent malgré elles, à recourir à la justice pour des raisons diverses liées à leur statut d’épouses et de mères ».
La conférencière du jour était Dr Balkissa Djibril, Conseillère juridique du Président de la CNCH, qui a axé sa présentation sur les différentes situations qui conduisent la femme nigérienne à la justice.
Elle a aussi exposé sur la relation et la différence entre la justice moderne, et celle traditionnelle ; sans oublier les perspectives d’amélioration de l’accès à la justice.
Les conférenciers ont apporté des réponses aux préoccupations des participants et pris note des recommandations.
Cette conférence débat s’est déroulée en présence du Président de la CNDH Dr Khalid Ikhiri et du Procureur de la République Samna Chaibou.

Dans la même catégorie