INFORPRESS Sal: Tribunal decreta prisão preventiva para mulher suspeita de homicídio ANP Niger : 756 femmes fistuleuses enregistrées par an, selon l’ONU AGP Gabon: L’exploitation d’un gisement de manganèse en gestation entre Okoloville et Mounana INFORPRESS As frases elogiosas a falecido bispo emérito Dom Paulino Évora INFORPRESS Fogo: Associação de Cabeça Fundão mobiliza recursos para construção de unidade de conservação e transformação de frutas INFORPRESS Sal/2019: Selecção de voleibol feminina alcança vitória consistente ante Argélia na estreia AGP Gabon : Grève des agents de l’ANGTI AGP Gabon : Ouverture du premier forum de l’entrepreneuriat social AGP Réforme institutionnelle de la CEEAC : Les experts du comité de pilotage en conclave à Libreville Inforpress Santo Antão: Desafios para saúde na ilha em debate durante a visita do director nacional de saúde

Justice et politique, en couverture des quotidiens burkinabè


  8 Juillet      58        Médias (3432), Société (49919),

   

Ouagadougou, le 7 juillet 2017 (AIB) –  Les quotidiens burkinabè parvenus à l’AIB, ce vendredi matin, ont majoritairement consacré leurs Unes à des questions relatives à la politique et surtout à la justice.

Ainsi, le journal privé Aujourd’hui au Faso revient sur l’affaire opposant deux célèbres opérateurs économiques burkinabè, précédemment des associés, à savoir Inoussa Kanazoé dit Kanis et Moussa Koanda.

Le quotidien a rencontré le conseil de Inoussa Kanazoé, trois jours après la libération de Moussa Koanda, soupçonné d’avoir voulu assassiner son ex-associé, le PDG de CIMFASO, Inoussa Kanazoé.

Me Armand Bouyain, l’avocat du plaignant, déclare à la Une du journal que «le dossier Kanazoé-Koanda ne fait que commencer».

Le même avocat affirme en la manchette du quotidien privé Le Pays, à propos de la libération de Moussa Kouanda que «le dossier est loin d’avoir été classé sans suite».

Le Pays évoque également les résultats de l’enquête du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) relative aux atteintes à l’éthique et à la déontologie sur la justice.

Le confrère informe à travers son titre à la Une, que «37 magistrats, 3 avocats, 5 greffiers, 4 OPJ (Officiers de police judicaire) et APJ (Assistants de police judiciaire) ont été épinglés».

Parlant de ce document, Aujourd’hui au Faso dans sa rubrique ‘’News du VSD (vendredi-samedi-dimanche, Ndlr) titre que «le rapport +Ethique et déontologie en justice+ (est) disponible».

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, dans sa rubrique «Une Lettre pour Laye» renseigne que des magistrats réclament 60 millions au journaliste Lookman Sawadogo.

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso croit savoir que Lookman Sawadogo est astreint en justice pour diffamation.

Ce quotidien privé relate que «les membres du Conseil supérieur de la Magistrature ne sont pas contents de notre confrère Lookman Sawadogo, directeur de publication du journal Le Soir contre lequel ils ont porté plainte pour diffamation».

En politique, L’Observateur Paalga publie une interview de l’activiste Nana Thibaut pour qui «une grande majorité des Burkinabè regrettent le départ de Blaise Compaoré».

De son côté le quotidien national Sidwaya consacre sa chronique du jour à la politique, à travers l’écrit du chroniqueur Clément Zongo intitulé «La politique, l’incurable mal».

Le quotidien d’Etat aborde aussi, le 29e sommet de l’Union africaine (UA), tenu en début de semaine, faisant remarquer qu’il y a eu «des réformes sur les pas de Kadhafi».

ak/ata

Dans la même catégorie