ANP La Banque Mondiale finance pour plus de 530 milliards F CFA des projets de développement au Niger AIP Côte d’Ivoire-AIP/Météo : Ciel nuageux sur l’ensemble du territoire avec possibilité de pluie AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CNDH prône la prévention d’éventuels nouveaux revers sur l’égalité homme-femme GNA SWAG congratulates Black Satellites on U-20 AFCON trophy GNA One Bullet’ Ansah Stops ‘One Time’ Quaye To Retain National Lightweight Title GNA Rampant Hearts cruise past 10-man WAFA to go third GNA Digitalization: the most impactful and revolutionary policy of Ghana since Independence GNA I will not interfere in chieftaincy issues GNA Making a positive difference for women: Working together is the panacea ANP Le Premier Ministre Birgi Rafini attendu à Tahoua pour le lancement de la construction d’un barrage hydro-agricole

Justice: Quarante dossiers inscrits au rôle de la session criminelle au tribunal de Lokossa


  19 Janvier      11        Société (29544),

   

Porto-Novo, 19 Janv. 2021 (ABP)- Le procureur de la république près le tribunal de première instance de deuxième classe de Lokossa, Lucien Djimènou a, lors d’un point de presse ce lundi, procédé à l’ouverture de la première session de cette juridiction statuant en matière criminelle au titre de l’année 2021 avec au rôle quarante (40) dossiers portant sur diverses infractions.
Au rôle de cette session criminelle qui va se tenir du 18 janvier au 12 février 2021, sont portés quarante (40) dossiers relatifs à des faits de meurtre, d’assassinat, d’association de malfaiteurs, de coups mortels, de coups et blessures volontaires ayant entraîné une infirmité permanente, de viol, d’enlèvement de mineure, de séquestration, de recel, d’administration de substances nuisibles à la santé, d’exercice illégal de la médecine, de faux en écriture publique et authentique, de pratique de charlatanisme, de vol aggravé, d’avortement suivi de mort, de non dénonciation de crime et d’incendie volontaire.
Au cours de cette session criminelle, souligne le procureur de la république, soixante-dix (70) accusés seront fixés sur leur sort.
Pour rappel, c’est la deuxième fois que le tribunal de Lokossa se conforme aux dispositions de la loi 2018-14 modifiant et complétant la loi 2012-15 du 12 mars 2013 portant code de procédure pénale en République du Bénin.

Dans la même catégorie