MAP Le Maroc parmi les 10 premiers pays qui ont réussi le défi de la vaccination contre la Covid-19 (OMS) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Des affiches des candidats déchirées à Bocanda AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Adama Bictogo appelle à voter pour le candidat désigné par le RHDP à Aboisso sous-préfecture AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 356 nouveaux cas de COVID-19 notifiés le 3 mars 2021 (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet de Bocanda invite les candidats à œuvrer pour la paix pendant la campagne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Au total 2 000 ménages vulnérables bénéficient de kits alimentaires et sanitaires à Abidjan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le candidat RHDP de Tagadi et Sorobango veut continuer de soutenir les actions de développement du Gouvernement AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le candidat du PDCI compte défendre les intérêts de la population de Bonon APS MACKY SALL ANNONCE 8 MILLIONS DE DOSES POUR LA VACCINATION DE 4 MILLIONS DE PERSONNES APS LE PRÉSIDENT SALL PRÔNE LA FINALISATION DE LA STRATÉGIE NATIONALE DE PROTECTION CIVILE

Kankan-Education : L’école des soins de santé en manque criard de personnel et d’infrastructures !


  14 Février      18        Santé (9538),

   

Conakry, 13 fév. (AGP)- Créée en 1972, l’école des soins de santé communautaire de Kankan forme des agents techniques de santé pour une durée de trois ans.

Pour cette année scolaire, ce centre de formation compte 1766 élèves dont 1367 filles du niveau brevet. Mais le constat est dans cette école, la formation se passe dans les conditions extrêmement difficiles liées au manque criard d’infrastructure et de personnel notamment.

C’est pourquoi, le Directeur des études et de stage, Sékou Kouroussa Condé, plaide pour la reconstruction de cette école par l’Etat et par les personnes de bonne volonté.

Il rappelle que l’école des soins de santé de Kankan est la toute 1ère école de santé de la République de Guinée. Mais elle n’a été créée que de nom, pas une infrastructure propre pour l’école et le plus marrant, malgré la convoitise des apprenants, elle se trouve dans un empreint de l’hôpital régional de Kankan.

Sékou Kouroussa Condé, a fait l’historique de ce centre : « Dans les temps jadis, les premiers responsables de cette école passaient d’école en école, c’est-à-dire les établissements secondaires environnants, pour voir s’il y a des salles libres où les élèves pouvaient suivre les cours. C’est par après que l’hôpital a accepté de nous céder cette partie qui servait de buanderie, nous en avons fait des salles de classe. Depuis cette date, c’est ce bâtiment qui abrite l’école de la santé de Kankan. Pourtant nous avons un site qui fait face au CFP Ho-chi-minh qui appartient à l’école de santé, qui a été réservé depuis sa création en 1972 comme le site pour construire l’école des soins de santé communautaire. Mais depuis lors, jusqu’à nos jours, ce site reste sans la moindre brique pour construite  notre véritable école de Santé », a-t-il rappelé.

Un cri de cœur a été lancé à cet effet par le directeur des études de l’école des soins de santé de Kankan, à l’Etat et aux personnes de bonne volonté : « Le message que je lance, c’est à l’endroit de l’autorité, du département de l’éducation et de la santé, mais aussi des personnes ressources, des personnes de bonne volonté pour qu’on nous aide à avoir une véritable école santé car, elle est très convoitée par rapport autres écoles professionnelles de Kankan. Et en faisant la comparaison, vous verrez que c’est ici où on a le plus grand effectif mais malheureusement il n’y a pas assez de places. On a le plus grand effectif de la région mais on n’a pas d’infrastructures. Donc c’est l’appel que je lance pour qu’on nous aide à construire une école digne de ce nom, ce n’est pas un lieu qui manque, on a un site d’une grande superficie où on peut construire des bâtiments à étage et même avoir des salles de démonstration », a-t-il s’insisté.  

Pour finir, M. Condé a dit que les autorités et les personnes de bonne volonté doivent regarder cette école car elle est la 1ère école professionnelle de la région. Les personnes de bonne volonté notamment, peuvent faire comme celle de Faranah qui a été construite par l’un des fils du terroir dans son village Tindön puis offerte à l’État.

Dans la même catégorie