AIP Législatives 2021: Le candidat N’guessan Appia veut renforcer la cohésion sociale à N’douci AIP Inter/ Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison dont un ferme AIP Législatives 2021 : différentes couches sociales appellent à voter la liste RHDP à Adjamé AIP Législatives 2021 : Des affiches de candidats lacérées à Niakara AIP Inter / L’OCI condamne les actes de destruction qui ont suivi les résultats provisoires de l’élection présidentielle au Niger GNA « It is in our collective interest to take the COVID-19 vaccine » – Veep GNA Election Petition: Peace Council appeals for peace after Supreme Court’s judgement GNA Ablekuma Central sensitises residents on Covid-19 GNA Agyeman-Manu: internationally-acclaimed, experienced, astute grassroot politician ANG as da junta militar esmagam manifestações provocando mortes em várias cidades

Kankan/société : Grève des gérants des points de vente d’Orange Money


  9 Février      12        Société (29310),

   

Kankan, 09 fév.(AGP)- Les gérants des Points de vente d’Orange Money de Kankan, réunis en sein d’un mouvement appelé PDV (Points de Vente), ont déclenché lundi, 08 février une grève de 3 jours pour dénoncer la baisse du taux d’intérêt dans les opérations de dépôt et de retrait d’argent.

Ils demandent à la société d’Orange Guinée, le maintien du taux d’intérêt sur le retrait à 50% au lieu de 24, 9%, fixé récemment par la société.  Aussi la création d’un service d’appel gratuit uniquement pour les gérants des points de vente et l’amélioration des conditions de travail.

Ces agents sont entre autres des jeunes, des diplômés sans emploi, mais aussi des mères et pères de famille qui, à travers cette activité parviennent à satisfaire leurs besoins.

Sékou Teinguiano, porte-parole du mouvement des PDV de Kankan, a énuméré au micro de l’AGP, quelques revendications :

« Les conditions de vie des agents sont aujourd’hui dégradés. Ils ont vu leurs commissions diminuer à trois reprises durant ces derniers temps. De 35% ils se sont retrouvés à 24, 9%. Avant, quand on faisait un retrait d’un (1) million fg, on gagnait 7000 fg, mais aujourd’hui quand tu fais un retrait pour la même somme, tu as 4800 fg et quelques. Dans ce sens, on ne peut pas continuer à travailler, parce que les gens travaillent avec leurs propres fonds, ils sont là dans les kiosques et ces kiosques sont payés. E même le courant aussi est payé par nous.  Les risques que nous encourons sont énormes notamment les cas des faux billets, d’arnaques et tant d’autres choses, donc c’est tout cela qui motive cette grève. Si rien n’est fait jusqu’au 10 février, nous allons prolonger la grève jusqu’à la satisfaction de notre revendication », a-t-il indiqué.

Dans la même catégorie