AGP Le SEENA s’interroge sur l’avenir de l’éducation au Gabon AGP «Il n’y a aucun conflit entre le Gouvernement et les ordres religieux» (Ministre de l’Intérieur) AGP Gabon : Le Gouvernement allège le couvre-feu d’une heure AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 44 nouveaux cas de COVID-19 et 57 guéris le 26 septembre 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme est nul et de nul effet (Ouattara) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat: Le quartier Marahoué de Bouaflé accède à l’électricité ANP Niger : Le Japon fait don de matériels de secours d’urgence aux victimes d’inondations MAP Six « volontaires » antijihadistes tués au Burkina MAP Côte d’Ivoire: les appels de l’opposition à la « désobéissance civile » n’iront nulle part (Ouattara) MAP Le Président kényan ordonne au gouvernement de moderniser et de rénover neuf stades d’ici fin décembre

KAOLACK : 100 RELAIS COMMUNAUTAIRES FORMÉS À LA PRISE EN CHARGE PSYCHO-SOCIALE


  12 Août      13        Santé (7459),

   

Kaolack, 12 août (APS) – Au total, 100 relais communautaires ont entamé une formation sur les mécanismes de prise en charge psycho-sociale et la gestion du stress dans le cadre de la riposte au nouveau coronavirus, a appris l’APS.

La formation qui va durer trois jours a démarré mardi. Elle est initiée par le centre académique de l’orientation scolaire et professionnelle de Kaolack en partenariat avec l’Agence belge de développement.

’’Nous essayons de contribuer à la riposte contre la pandémie de la Covid-19. C’est la raison pour laquelle on a mis en place un projet qui élabore des mécanismes de prise en charge psycho-sociale en patanariat avec l’Agence belge de développement qui nous accompagne dans ces activités’’, a confié Mamadou Guèye, directeur du centre .

Il a souligné que la formation est axée sur ’’la gestion du stress, l’écoute active mais aussi comment comprendre et lutter contre la stigmatisation’’.

L’objectif du projet est de mettre en place des mécanismes de prise en charge psycho-sociale afin d’apporter une assistance aux familles de personnes infectées et offrir aux écoles et établissements de formation un environnement sain et protecteur, a t-il expliqué.

’’Le contexte actuel étant marqué par la levée des restrictions, la reprise des activités économiques et des enseignements apprentissage, il est claire maintenant que nous devons vivre avec le virus », dit-il.

M. Guèye par ailleurs psychologue-conseiller, a indiqué que 100 relais communautaires, à travers le conseil communal de la jeunesse, les bajenu gox et les imams vont bénéficier de cette formation.

La formation sera élargie aux établissements scolaires, collèges et lycées de l’académie de Kaolack.
l’Agence de presse

Dans la même catégorie