ANP COVID-19 : ‘’Les vaccins sont sûrs et qu’il faut aller se faire vacciner dès que les vaccins sont disponibles’’ (Président parlement CEDEAO) ANP 2ème session extraordinaire du parlement de la CEDEAO : Les députés communautaires examinent le projet de budget 2022 de l’institution ACP Les parents appelés à scolariser les enfants non-voyants ACP Ituri : la CNSS débloque près de 184.987.800 FC pour les allocations du premier trimestre 2021 ACP Evaluation de l’accord de coopération COMESA et incubateur cuir de l’OPEC ACP Justice/RDC : le Président de la République à la cérémonie de la rentrée judiciaire de la cour de cassation AGP Boké/célébration de Maouloud: Les fidèles musulmans prient pour la paix et l’unité nationale en Guinée AGP Conakry/environnement: Vers l’aménagement de 22 ronds-points et espaces publics de la ville ANG ANP/Gabinete de Assessoria de Imprensa nega gastos de mil milhões de francos CFA no arrendamento de instalações para funcionamento do órgão ANG Presidenciais’2021/ Missão de observadores avalia positivamente processo eleitoral cabo-verdiano

Kaolack appelée à devenir « un pôle d’éclatement ferroviaire, maritime et routier »


  21 Janvier      25        Développement humain (244), Travaux publics (399),

   

Dakar, 21 jan (APS) – La ville de Kaolack est appelée à devenir  »un pôle d’éclatement ferroviaire, maritime et routier », à la fin des travaux de modernisation de son port, a indiqué le président de la République Macky Sall.

Les travaux de dragage du Port de Kaolack visent à faire de la capitale du Saloum « un pôle international d’éclatement ferroviaire, maritime et routier », a dit le chef de l’Etat sénégalais, présidant dimanche la cérémonie de lancement desdits travaux.

Cette initiative devrait contribuer « à renforcer et à sécuriser le transport fluviomaritime en facilitant l’accès de nos ports », le sable et le gravier récupérés à la fin des travaux de dragage pouvant servir dans la construction et le remblaiement, sans compter les retombées positives sur l’environnement, selon Macky Sall.

La modernisation du port de Dakar va également passer par des infrastructures d’accompagnement, en attendant la réhabilitation des chemins de fer, a indiqué Macky Sall.

« Kaolack a été l’un des grands ports de l’Afrique occidentale française (AOF) avant de connaitre une détérioration due à des problèmes de navigabilité », a-t-il souligné, estimant que la capitale du Saloum a besoin de renforcer ses équipements et ses infrastructures maritimes pour se positionner à nouveau dans ce domaine.

Kaolack a joué par le passé « un rôle important » qu’il a perdu petit à petit, à cause des problèmes de navigabilité, d’où la nécessité de sa vocation portuaire avec la réhabilitation de son port.

Le dragage du port de la capitale du Saloum devrait contribuer à augmenter le trafic fluvial et maritime, a de son côté noté la maire de Kaolack, Mariam Sarr.

« Kaolack disposera d’une infrastructure qui va augmenter le trafic fluvial et maritime », qui sera en même temps « sécurisé à travers des voies navigables qui seront régulièrement entretenues et généreront des emplois », a déclaré Mme Sarr.

De cette manière, cette infrastructure « va redynamiser l’économie de la région », à travers un « regain d’activités » qi devrait donner « une nouvelle dimension à l’activité commerciale de la région, avec un impact économique et social qui n’est plus à démontrer ».

Des « centaines d’emplois » sont attendus « dans l’immédiat » du dragage du port de Dakar, a indiqué pour sa part le président de la Chambre régionale de commerce et d’industrie, Serigne Mboup, tablant sur « des milliers d’emplois » dans la phase d’exploitation de l’infrastructure.

Dans la même catégorie