APS THIÈS : 300 MAISONS DÉMOLIES À MBOUR 4 EXTENSION PAR LA DSCOS APS DOCTEUR SALL DE L’INSTITUT PASTEUR : « PAS ENCORE D’INFORMATION SUR LA PRÉSENCE DE NOUVEAUX VARIANTS DU COVID’’ APS COVID-19 : LES AUTORITÉS INVITÉES À VEILLER À « UNE APPLICATION RIGOUREUSE DES MESURES PRÉVENTIVES » APS GESTION DE L’ÉPARGNE : DES CDC OUEST AFRICAINES DONT CELLE DU SÉNÉGAL À L’ÉCOLE DE LA BAD APS ZLECAF : LES ENTREPRISES LES MIEUX PRÉPARÉES VONT TIRER LEUR ÉPINGLE DU JEU (SPÉCIALISTE) ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 32 NOVOS CASOS E 17 RECUPERADOS GNA Protect Children from contracting COVID-19- DCE GNA Court remands businessman for defrauding by false pretenses GNA ‘Amewu’s magic’ will be replicated in Akatsi North next election – DCE GNA Applicant has not shown exceptional circumstance for review application of interogatories- EC

KAOLACK : DES HABITANTS DE SIBASSOR RÉCLAMENT UN NOUVEAU FORAGE


  5 Janvier      11        Société (27691),

   

Sibassor (Kaolack), 5 jan (APS) – Des habitants de la commune de Sibassor (Kaolack, centre) réclament un nouveau forage afin disent-ils ’’de se débarrasser de cette eau saumâtre’’ qui coule de leurs robinets depuis plus de trois mois.

Leur forage tombé en panne, ces populations s’approvisionnent en eau via des citernes et des bâches à eau prêtées à la commune par l’Office des forages ruraux (OFOR).

’’Nous crions notre désarroi. Nous ne pouvons plus supporter cette eau saumâtre qui coule de nos robinets depuis près de trois mois. Personne ne peut utiliser cette eau qui est vraiment impropre à la consommation’’, a déclaré à l’APS, un membre du collectif des usagers de Sibassor, Cheikh Sadibou Ndiaye. .

’’Nous appelons les pouvoirs publics à travailler à nous doter d’un nouveau forage. Il faut qu’il y ait un nouveau forage à Sibassor pour régler définitivement ce problème d’eau’’, a t-il ajouté.

Le président du collectif des usagers de Sibassor, Ali Mari Ndiaye, a indiqué que les habitants n’ont pas une eau de qualité depuis près de trois mois.

’’Nous réclamons dans l’immédiat d’un autre forage qui peut nous fournir de l’eau potable. Et, nous n’avons pas besoin de solutions structurelles. Nous avons besoin de solutions à long terme. Nous voulons un forage tout neuf pour nous assurer l’approvisionnement en eau potable’’, a t-il lancé.

’’Nous sommes vraiment fatigués. Chaque matin, il nous faut débourser de l’argent pour espérer boire une eau potable ou pour préparer le repas. Nous réclamons un forage digne de ce nom’’, a renchéri Khady Sarr, une habitante.

Le maire de la commune de Sibassor Djibi Kalidou Niang a assuré que le chef de l’Etat ’’prend en compte’’ ces préoccupations et qu’un forage ’’sera bientôt reconstruit’’.

’’Le directeur de l’OFOR, dès qu’il a reçu instruction du président de la République et du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, il s’est exécuté et nous a envoyé des équipes pour constater ce qui s’est réellement passé. Le président de la République prend en compte nos préoccupations. Le forage sera bientôt reconstruit’’, a rassuré M. Niang.

Lors de son passage à Sibassor au mois de novembre dernier pour s’enquérir de la situation, le directeur général de l’office des forages ruraux (OFOR), Sény Ndao avait indiqué que le forage sera renouvelé dans les meilleurs délais.

’’Je suis à Sibassor pour partager la souffrance des populations qui connaissent depuis un mois un problème d’approvisionnement en eau à la suite de la salinisation de leur forage. Un financement est trouvé et le forage dont l’âge avoisine maintenant quarante ans sera renouvelé dans les meilleurs délais’’, avait-il notamment déclaré.

’’C’est un ouvrage qui va coûter près de 80 millions de francs CFA. C’est de l’argent. Mais, aujourd’hui, l’Etat du Sénégal a mobilisé ce financement pour atténuer la souffrance de ces populations’’, avait-il ajouté.

Dans la même catégorie