AGP CAN 2019 : Naby Keita « récupère bien » d’après l’entraineur de Liverpool AGP Labé : deux présumés voleurs de bétails arrêtés par le commissariat central de police AGP Mamou : un accusé écope de 5 ans de réclusion criminelle AIP Côte d’Ivoire/ Un prix lancé pour récompenser des femmes de médias AIP Côte d’Ivoire/ Le ministre Abinan dévoile des projets sociaux pour les retraités et travailleurs AIP Côte d’Ivoire/Abidjan va abriter une journée du changement climatique et de la croissance verte ACP Le désenclavement de la province du Haut Lomami évoquée à la Présidence de la République ACP Dix-neuf étudiants stagiaires de l’IFASIC saluent l’encadrement des journalistes de l’ACP ACP Les précisions de l’armée sur certaines images circulant sur les réseaux sociaux ACP Le Président Félix Tshisekedi à l’investiture de son homologue Cyril Ramaphosa à Pretoria

KAOLACK : DES PROJETS POUR 144 MILLIARDS DE FCFA ENTRE 2012 ET 2018


  14 Novembre      21        Société (49098),

   

Kaolack, 14 nov (APS) – Les projets dont a bénéficié la région de Kaolack (centre) entre 2012 et 2018 se sont traduits par des investissements de l’ordre de 144 milliards de francs CFA dont 75% viennent de de l’Etat, a appris l’APS au cours de la 3e édition de la Conférence territoriale du Saloum.

Cette conférence territoriale a pour but de passer en revue les investissements effectués par l’Etat et ses partenaires dans la région de Kaolack, a rappelé le gouverneur A Hassan Sall, faisant état de « certaines disparités » dans la répartition des ressources.
Le département de Nioro est arrivé en tête avec 50% des réalisations, suivi de celui de Kaolack 32 %, avant Guinguinéo qui se retrouve avec 18%, a affirmé M. Sall.
Selon lui, cette disparité s’explique par le fait que Kaolack est « une région a vocation fortement agricole’’ où les superficies emblavées sont principalement situées « dans le département de Nioro, suivi de Kaolack et après vient Guiguinéo ».
A en croire Al Hassan Sall, des efforts de l’Etat ont été notés dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’énergie, mais aussi en matière d’hydraulique.
« Des centaines de salles de classe ont été réalisées dans le cadre de la résorption des abris provisoires, des lycées ont été créés et des CEM construits », a dit le gouverneur, selon qui dans le domaine de la santé par exemple, le plateau technique de l’hôpital Elhadj Ibrahima Niass a été relevé à hauteur de plus d’un milliard, sans compter 13 postes de santé réalisés.
S’agissant du désenclavement, ajoute-t-il, « plus de 60 milliards ont été investis à travers des routes bitumées et des pistes de désenclavement ».
Plusieurs recommandations ont été faites au cours de cette rencontre, concernant notamment le lancement d’un programme spécial pour le département de Guinguinéo qui semble être laissé en rade dans la région.
Il y a aussi la construction d’un hôtel de ville pour la commune de Darou Mboss et d’un hôpital pour Nioro du Rip, où la population, surtout les femmes, ont difficilement accès aux services de santé.
La Conférence territoriale a par ailleurs suggéré la mise en place d’une structure qui prend en charge les malades mentales dans le département de Kaolack.

Dans la même catégorie