AGP Gabon/ Session criminelle pour mineur: 36 mois de prison ferme pour un jeune braqueur AGP Gabon/Koulamoutou: Les établissements privés et confessionnels réclament les kits sanitaires ANP Tahoua : 132 meilleures élèves filles de la région reçoivent officiellement des prix d’excellence ANP Niger : Les Comités de Gestion des Etablissements Scolaires (COGES), sont très importants dans la gestion des écoles AIP Institutions politiques rassurantes et stabilité, une forte attente des populations d’Abengourou AIP Les enseignants du lycée des Jeunes filles de Séguéla instruits sur les droits des enfants AIP Des enseignants recommandent une sensibilisation sur les droits et devoirs des enfants AIP 30 nouveaux cas de Covid-19 et neuf guéris AIP Le nouveau quinquennat du président Ouattara devrait être consacré au renforcement des actions en faveur des femmes et des jeunes, estime-t-on à Odienné ANGOP Angola: PR expressa vontade contínua de dialogar com jovens

KAOLACK : L’IMPORTANCE DE L’ARMÉE DANS LA SÉCURITÉ TRANSFRONTALIÈRE RELEVÉE


  10 Novembre      3        Securité (1715),

   

Kaolack, 10 nov (APS) – Le gouverneur de la région de Kaolack (centre), Alioune Badara Mbengue, a souligné mardi la nécessité de la gestion de la sécurité transfrontalière, dans le cadre des missions que l’armée nationale est appelée à assumer de manière « coordonnée et synchronisée ».

L’armée nationale « assume de façon coordonnée et synchronisée sa principale mission de protection des populations et de leurs biens », a-t-il relevé à l’occasion de la cérémonie commémorant la Journée des Forces armées (JFA).

« Cette mission est assurée de façon coordonnée et synchronisée par les différentes composantes de l’armée : terre, mer et air », a ajouté Alioune Badara Mbengue au cours de cette manifestation portant sur le thème : « Forces armées et protection des frontières nationales ».

« Cette mission croit et s’impose en importance vu les enjeux sécuritaires ou également les nécessités de développer les franges frontalières qui deviennent des aires non d’intérêt militaire mais des zones au dynamisme social et économique avéré, qui transcendent les limites territoriales de nos Etats », a-t-il indiqué.

« Sur le plan sécuritaire, nos frontières souvent poreuses sont des lieux de trafic illicite de toutes sortes et des fois, le refuge de bandes armées qu’il faut toujours surveiller et débusquer », a souligné le gouverneur de Kaolack

Alioune Badara Mbengue a fait observer que « les frontières sont saccagées » par le trafic illicite de bois et d’autres pratiques illégales.

Aussi dit-il nourrir « une grande reconnaissance envers notre voyante armée qui surveille tout cela de jour comme de nuit ».

A signaler que cette Journée des Forces armées a été marquée à Kaolack par la remise de matériels agricoles à l’association des anciens militaires et militaires invalides de la région.

Dans la même catégorie