ANG Partido da Renovação Social e Madem-G15 aceitam resultados finais AGP Kindia : Fête de l’Indépendance/Le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique annonce le démarrage prochain des chantiers Inforpress Taxa de inflação situa-se em 1,2% em Fevereiro de 2019 com preços a diminuírem 0,1% face a Janeiro Inforpress Santo Antão: Delegação da Universidade Rutgers (EUA) na ilha com cooperação com municípios na agenda Inforpress Paul/Desporto: Edilidade sensibiliza Governo para construção do Estádio Municipal ANG Boeing diz que está a finalizar desenvolvimento do sistema do avião 737 MAX AIP Côte d’Ivoire/ Plaidoyer pour la création d’un commissariat de police à Diawala AGP GABON/Budget de l’Etat 2019: les ministres reprennent le pouvoir de la gestion et l’exécution des crédits budgétaires MAP Les pays africains se réunissent à Marrakech pour examiner le programme d’action en faveur des pays africains en développement sans littoral Inforpress Praia: Câmaras de vigilância não têm transmitido a sensação de seguranças às populações – UCID

Kenya: 127 millions de dollars pour la lutte contre la cybercriminalité en 2016


Rabat, 30 janv. 2016 (MAP) – Le gouvernement kényan a décidé d’augmenter à environ 127 millions de dollars (13 milliards de shillings) le budget 2016 consacré à la lutte contre la cybercriminalité, soit une hausse de 15 pc par rapport à 2015, selon le rapport prospectif 2016 de l’International Data Corporation (IDC), relayé par des médias locaux.

Cette disposition découle d’une directive présidentielle dont l’objectif est la protection du système informatique de l’Etat des cyber-attaques ou de toute intrusion criminelle. En octobre dernier, le président kényan, Uhuru Kenyatta, avait demandé que les organismes d’Etat et les ministères abritent des cellules de cyber-sécurité coordonnées par une seule autorité, afin que le gouvernement ne soit plus vulnérable aux attaques informatiques.

M. Kenyatta avait aussi demandé que le ministère des TIC élabore et formule des directives pour mieux gérer les prix, la quantité, la qualité et les normes en matière d’acquisition d’équipements propres aux technologies de l’information et de la communication.

Les attaques de hackers ont fait perdre au pays 15 milliards de shilling, selon le rapport de cyber-sécurité 2015 d’IDC sur le Kenya. Au-delà des entreprises, le secteur public avait été le plus touché.

Selon les autorités locales, le renforcement des moyens que se donne le Kenya pour faire face aux cyber-attaques de plus en plus sophistiquées a pour but de préserver non seulement les données sensibles de l’Etat, mais également d’empêcher toute intrusion qui ralentirait la marche du pays vers l’atteinte de ses objectifs de croissance socio-économique.

FR—BI.
CJ.

Dans la même catégorie