AGP GABON/CNLCEI : Les nouveaux membres invités à traquer les criminels financiers AGP Gabon/Affaire Kévazingo : le CRPG contre des interprétations tribalistes AGP Petro Gabon: Les assurances de Jean Baptiste Bikalou ANP Niger : des accords de financement de plus de 100 milliards de FCFA pour des infrastructures et la protection sociale adoptés ANP Le bâtiment de l’hôpital de district d’Arlit construit en 2013 est inutilisable (Ministre de la santé) ANGOP La BM ouvre un bureau à Luanda pour financer le Tourisme en Angola ANP La Recherche-action sur le meilleur pilotage du système éducatif nigérien par le pole de Dakar AIP Un député victime d’un accident de la circulation AIP Un véhicule du cortège du ministre de l’Intérieur percute un enfant à Niakara AIP Bientôt la réhabilitation des tableaux de salles de classe au lycée moderne Coffi Gadeau

Kenya: Huit armes à feu, des relevés bancaires et des appareils électroniques saisis aux bureaux et domicile du gouverneur de Migori


  14 Novembre      24        Société (49104),

   

Nairobi, 14/11/2018 (MAP) – Les enquêteurs de la Commission d’éthique et de lutte contre la corruption (EACC) ont effectué mardi une descente dans les bureaux et le domicile du gouverneur de Migori, Okoth Obado, avant d’y confisquer huit armes à feu, plusieurs relevés bancaires et des appareils électroniques, rapporte mercredi « Daily Nation ».

La descente des services de l’EACC aux bureaux et domicile du gouverneur s’inscrit, selon des sources proches du dossier, dans le cadre d’une enquête sur le détournement présumé de 2 milliards de shillings (20 millions de dollars environ) dans le comté de Migori (le plus australe des six comtés de l’ancienne province de Nyanza au Kenya).

Le directeur des enquêtes criminelles, George Kinoti, a déclaré au journal que les armes à feu seraient soumises à des examens balistiques et à une vérification des certificats par le Bureau central des armes à feu (BFC).

Une équipe formée d’environ 60 officiers de Nairobi et de Kisii, accompagnés d’agents de sécurité lourdement armés, a participé à cette opération contre le gouverneur de Migori, qui est soupçonné d’avoir utilisé des mandataires, parmi lesquels des membres de sa famille, pour siphonner 2 milliards de shillings des coffres du gouvernement du comté.

L’EACC a ainsi enquêté sur la manière dont le chef de comté aurait abusé de sa position pour voler des fonds publics par le biais de sociétés enregistrées au nom de ses proches.

Le gouverneur de Migori, qui était poursuivi dans une affaire de kidnapping d’un journaliste et le meurtre d’une jeune étudiante enceinte, a été libéré le 25 octobre après un mois de garde à vue, par la Haute Cour après avoir payé une caution de 5 millions de shillings (50.000 dollars), rappelle-t-on.

Dans la même catégorie