GNA USA, Saudi Arabia, Kuwait, Russia refuse to « welcome » Climate report GNA Ghana’s COP24 delegates engage in negotiations on adaption and mitigation GNA Earth tremor confirmed in parts of Accra MAP Affaire d’enlèvement d’une humanitaire italienne au Kenya: Un officier de la police judiciaire et un haut responsable du KWS parmi les suspects MAP Nigeria: deux soldats tués dans l’attaque d’une base militaire dans le nord du pays MAP Sénégal : le Programme triennal d’investissements mobilise près de 10 milliards euros ACP Le professeur Mwilanya présente les salutations du Chef de l’Etat à la population du Sud-Kivu ACP Le ministre de la Communication et des médias appelle la population de Lodja au patriotisme ACP Début de déploiement des observateurs électoraux de la SADC en RDC GNA 61 year old American wins Women’s 5K Run

Kenya: Huit armes à feu, des relevés bancaires et des appareils électroniques saisis aux bureaux et domicile du gouverneur de Migori


  14 Novembre      10        Société (45215),

   

Nairobi, 14/11/2018 (MAP) – Les enquêteurs de la Commission d’éthique et de lutte contre la corruption (EACC) ont effectué mardi une descente dans les bureaux et le domicile du gouverneur de Migori, Okoth Obado, avant d’y confisquer huit armes à feu, plusieurs relevés bancaires et des appareils électroniques, rapporte mercredi « Daily Nation ».

La descente des services de l’EACC aux bureaux et domicile du gouverneur s’inscrit, selon des sources proches du dossier, dans le cadre d’une enquête sur le détournement présumé de 2 milliards de shillings (20 millions de dollars environ) dans le comté de Migori (le plus australe des six comtés de l’ancienne province de Nyanza au Kenya).

Le directeur des enquêtes criminelles, George Kinoti, a déclaré au journal que les armes à feu seraient soumises à des examens balistiques et à une vérification des certificats par le Bureau central des armes à feu (BFC).

Une équipe formée d’environ 60 officiers de Nairobi et de Kisii, accompagnés d’agents de sécurité lourdement armés, a participé à cette opération contre le gouverneur de Migori, qui est soupçonné d’avoir utilisé des mandataires, parmi lesquels des membres de sa famille, pour siphonner 2 milliards de shillings des coffres du gouvernement du comté.

L’EACC a ainsi enquêté sur la manière dont le chef de comté aurait abusé de sa position pour voler des fonds publics par le biais de sociétés enregistrées au nom de ses proches.

Le gouverneur de Migori, qui était poursuivi dans une affaire de kidnapping d’un journaliste et le meurtre d’une jeune étudiante enceinte, a été libéré le 25 octobre après un mois de garde à vue, par la Haute Cour après avoir payé une caution de 5 millions de shillings (50.000 dollars), rappelle-t-on.

Dans la même catégorie