GNA Black Stars resume training ahead of AFCON qualifiers GNA Wakaso, Boateng called to join Black Stars for AFCON qualifiers Tourist Association of Fogo, City Halls and Tourism Fund celebrate agreement for mobile mapping of the island GNA COVID-19 Vaccine: Residents of Bolgatanga express mixed feelings Inforpress PM considers the current state of development of the country is a reflection of the “strong options” taken INFORPRESS Cabo Verde e EUA preparam diálogo bilateral para analisar cooperação em Março Inforpress Janito Carvalho est le nouveau président de l’association des entraîneurs de football de Cabo Verde INFORPRESS Amadeu Oliveira libertado após ser “obrigado a reconhecer” tribunal que o está a julgar Inforpress Le procès de l’avocat Amadeu Oliveira a été suspendu pour reprendre jeudi INFORPRESS Instituto do Património Cultural e câmara de Santa Cruz iniciam processo de inventariação de géneros musicais

Kenya: le ministre de l’intérieur met en garde les politiciens et les stations radio contre l’incitation à la haine


  4 Février      12        Politique (15292), Securité (1887),

   

Nairobi, 04/02/2021 (MAP), Le ministre kényan de l’Intérieur Fred Matiang’i a mis en garde, jeudi, les politiciens du pays et les stations de radio contre l’incitation à la haine et à la violence, faisant part de ses préoccupations concernant la montée des tensions politiques dans le pays, à 15 mois des élections générales de 2022.

Matiang’i, qui a comparu devant le Comité de sécurité de l’Assemblée nationale, a déploré le fait de voir des politiciens s’engager déjà dans les premières campagnes électorales, dont la plupart ont été entachées de violence, en assurant que son département oeuvre à compiler et à dresser les profils des politiciens de tout le pays et qu’il n’hésiterait pas à prendre des mesures sévères contre tout politique qui incite à la haine et à la violence.

« Le gouvernement agit et il agira comme il se doit. Vous pensez peut-être que nous tardons à agir, cependant, lorsque nous agirons, vous ressentirez tous l’impact », a-t-il menacé tout en affirmant disposer de preuves contre certains dirigeants qui seraient traduits en justice.

Le ministre a averti, dans ce cadre, qu’il envisage de fermer toutes les stations de radio du comté de Marsabit, frontalier de la Somalie, en raison de l’insécurité croissante dans la région.

« Je suis sur le point de fermer toutes les stations FM de Marsabit car elles diffusent des messages de haine. J’ai consulté l’Autorité des communications et le ministre de la communication Joe Mucheru et nous avons convenu que les stations ne nous sont d’aucune utilité », a-t-il affirmé, ajoutant qu’il saisirait la « Public Order Act » pour imposer la fermeture.

Mardi, le chef du Mouvement Démocratique Orange (ODM), Raila Odinga, a appelé à mettre un terme aux violences préélectorales et post-éléctorales, en soulignant que les Kényans doivent décider s’ils veulent des élections ou des guerres civiles tous les cinq ans.

« Les élections doivent cesser d’être des guerres civiles », a souligné Odinga, cité par le journal « The Standard ».

« Ce pays s’arrête et perd des emplois et des vies à chaque période électorale à cause de la violence. Les trompettes de la guerre retentissent et il est facile de dire comment cela se terminera », a-t-il déploré.

Les derniers affrontements post-électorales de 2017 entre partis et tribus rivaux avaient fait plus de 1200 morts, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie