ACP L’épidémie de virus Ebola déclarée à moindre risque de propagation au niveau international ACP Concertation à Matadi sur l’impact du barrage hydroélectrique d’Inga AIB Contexte d’insécurité au Burkina: les professionnels des médias invités à privilégier l’intérêt de la nation AIB Un gendarme et un assaillant tués dans l’attaque du poste de la gendarmerie de Barani AIB Assemblée générale des Etablissements publics de l’Etat: Quatre-vingt-deux institutions présentent leur rapport de gestion AIB SIAO 2018: Au moins 250 acheteurs et visiteurs professionnels attendus à Ouagadougou (officiel) ACP Près de 288 structures enregistrées par PAO au cours des journées portes ouvertes ACP Les adolescents ont besoin d’un encadrement dans la durée pour devenir responsables, affirme Mme Mokili ACP RDC: Hommage du vice-gouverneur du Sud-Kivu  à la journaliste Solange Lusiku ACP RDC: Sensibilisation à Mbakana des hommes et des femmes sur le processus électoral

Kenya : Le parlement approuve la loi sur le partage des revenus pétroliers


  13 Juin      30        Economie (20568),

   

Nairobi, 13/06/2018 (MAP)- Le parlement kényan a adopté, mardi, le projet de loi sur le partage des revenus pétroliers, a indiqué le leader de la majorité au sein de l’Assemblée nationale, Aden Duale, cité par des médias.

La loi prévoit que le gouvernement national bénéficie de 75% des revenus de la production, les gouvernements des comtés concernés de 25% et les communautés locales dans les bassins de production de 5%.

Un « programme pilote » pour l’exportation de pétrole brut extrait des gisements situés dans le bassin de Lokichar, dans le nord du pays, a été officiellement lancé récemment par le président, Uhuru Kenyatta.

Ce programme, qui devait débuter en juin 2017 mais avait été retardé en raison de désaccords sur le partage des futures recettes pétrolières, prévoit l’acheminement par camions de quelque 2.000 barils par jour depuis les gisements situés dans le bassin de Lokichar vers le port de Mombasa.

Ces exportations kényanes s’effectueront par voie terrestre en attendant l’achèvement du projet de construction d’un oléoduc de 865 km entre le port de Mombasa et le bassin de Lokichar qui, d’après les estimations la firme britannique d’exploration pétrolière Tullow Oil, pourrait contenir jusqu’à un milliard de barils de pétrole.

Le Kenya est devenu un haut lieu de prospection pétrolière et gazière au cours des dernières années, puisqu’il se trouve dans la même région d’Afrique de l’Est où les pays voisins de la Tanzanie et l’Ouganda ont découvert d’importantes réserves de l’or noir.

Le pays estime disposer déjà de quantités commerciales évaluées à 600 millions de barils.

Dans la même catégorie