ANP Journée mondiale de l’eau : Rendre cette ressource accessible à tous d’ici 2030 AIP La ville de Casablanca est un hub de la Smart City en Afrique (Dg Casa Events) AIP Une convention signée pour l’achat de 200.000 t de noix de cajou origine Côte d’Ivoire AIP Un groupe vietnamien veut implanter une usine de transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire: Félix Anoblé exhorte les acteurs des PME à plus de professionnalisme MAP Le Maroc, l’OCDE et le Conseil mondial de l’eau s’associent en faveur de la sécurité de l’eau en Afrique AIP La Côte d’Ivoire obtient son ticket pour la coupe du monde de la boulangerie MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)

Kenya: Vers la mise en oeuvre d’un projet de câblage souterrain pour améliorer la qualité de l’approvisionnement en électricité à Nairobi


  14 Juin      47        Développement durable (3795), Economie (22865),

   

Rabat, 14 juin 2017 (MAP), Le distributeur national d’électricité « Kenya Power » envisage de mettre en oeuvre un projet de réseau souterrain de 130 millions de dollars pour améliorer la qualité de l’approvisionnement en électricité à Nairobi.

Le projet de câblage souterrain devrait renforcer le système d’alimentation en vrac du centre-ville de Nairobi, a indiqué, mardi, le PDG de Kenya Power, Ken Tarus, précisant que « initialement axé sur Nairobi, le projet de câblage souterrain impliquera la construction d’une nouvelle station et des lignes connexes pour augmenter la longueur du réseau existant et offrir d’autres points d’approvisionnement pour minimiser les interruptions ».

Le système de câblage créera un réseau parallèle autour de la ville, améliorant ainsi la flexibilité du système existant, estime-t-on, soulignant que l’initiative a été prise en réponse à une augmentation considérable des clients de Kenya Power au cours de ces dernières années, qui appelle aux investissements dans le réseau pour assurer un approvisionnement électrique adéquat.

Depuis juin 2013 à ce jour, le nombre de clients est passé de 2,3 à 6 millions, selon Kenya Power, qui estime que le câblage souterrain est l’une des façons dont la compagnie d’électricité développe et accroît la capacité du réseau de distribution d’électricité.

« La technologie de câblage souterrain est plus esthétique par rapport aux lignes aériennes et moins coûteuse en termes d’enjeux d’acquisition de terres et d’exigence de feuilles de route », a soutenu M. Tarus.

D’autres entreprises axées sur la fourniture d’électricité de qualité comprennent le renouvellement des sous-stations existantes pour améliorer leur efficacité, la construction de sous-stations supplémentaires et des lignes connexes et le remplacement des pôles endommagés, entre autres.

Le projet de câblage souterrain est financé par un prêt concessionnel de 20 ans de la Banque Exim de Chine.

Le projet de câblage souterrain, qui devrait s’achever d’ici la fin de juillet 2017, devrait renforcer le système de distribution du centre-ville de Nairobi en fournissant un approvisionnement alternatif aux sous-stations existantes, et créera un réseau renforcé autour de la ville, améliorant ainsi la flexibilité du système existant et réduisant les coupures.

Le câblage souterrain fait partie de la stratégie de Kenya Power pour améliorer la qualité de la distribution électrique dans le pays en rénovant le réseau existant et en construisant des lignes supplémentaires et des nouvelles sous-stations.

Au niveau national, le Kenya envisage d’investir 217 millions de dollars durant les cinq prochaines années en vue de réduire les délestages électriques récurrents, à travers la mise place d’un nouveau réseau alternatif à même de fournir l’électricité en cas de défaillance du réseau principal.

Ce plan quinquennal de maintenance et de développement du réseau électrique 2016-2021 intervient pour répondre aux délestages importants que le pays d’Afrique de l’Est ait enregistrés durant l’année en cours.

Il convient de noter que le Kenya a également consacré 5,4 millions de dollars en 2016 pour la réhabilitation du réseau électrique existant et à la mise en place du réseau redondant dans les zones industrielles.

Pour répondre efficacement à la demande accrue en électricité, le pays d’Afrique de l’Est a lancé plusieurs projets d’électrification et ambitionne d’accroître l’accès à l’électricité à 70 pc de la population du pays en 2017 (6,7 millions de consommateurs), contre 47 pc en 2016, et d’atteindre une couverture de 100 pc d’ici 2020.

Dans la même catégorie