INFORPRESS Tribunal Constitucional confirma José Augusto Fernandes como presidente do PTS INFORPRESS Santiago: Câmara de Santa Catarina e Embaixada da França reforçam cooperação INFORPRESS Futebol/Fogo: Campeonatos do primeiro e segundo escalões arrancam este fim-de-semana INFORPRESS Orlando Pantera é homem do futuro que precisa ser mais conhecido e debatido – Princesito INFORPRESS Boa Vista: Grupo de sindicalistas anuncia concentração de trabalhadores para sábado em Sal-Rei INFORPRESS Legislativas/Maio: PAICV preparado para conseguir um “bom resultado” – mandatário INFORPRESS Câmara de Comércio do Barlavento abre Incubadora Multissetorial de São Vicente INFORPRESS Brava: CNAD quer que o projecto Renda Brava ganhe sustentabilidade e perdure no tempo INFORPRESS Afrobasket’2021: Cabo Verde reclama da decisão da FIBA em reagendar os jogos com Uganda GNA Parliament okays Hawa Koomson, Oppong Nkrumah, Dr Akoto et al

Kindia : Un tremblement de terre enregistré dans les districts de Barenkhatia et Tenè Warkhalan dans la sous-préfecture de Bangouya


  29 Janvier      20        Société (29440),

   

Kindia, 29 janv. (AGP)-Les habitants de Barenkhatia et Tenè Warkhalan deux districts relevant de la sous-préfecture de Bangouya dorment actuellement la peur au ventre. Ils assistent ces derniers jours à un séisme de faible magnitude à répétition.

Face à ce phénomène géologique, une grande première qu’on assiste dans ces localités, les populations attirent l’attention des autorités sur cette situation qu’elles considèrent comme très inquiétante.

Salif Sylla, président de district de Tenè Warkhalan, joint au téléphone par notre correspondant régional explique que ce phénomène naturel est très rare en Guinée : « Ca s’est produit plus de 5 fois ce mois de Janvier. Quand nous dormons on voit nos maisons tremblées. Franchement c’est inquiétant pour le moment, ça n’a pas fait de dégâts. Mais on sent que la terre tremble sous nos pieds. On a alerté le sous-préfet de Bangouya. C’est la première fois qu’on vit de tels actes. Nous vivons actuellement la peur au ventre.

Quand ça se produit nous appelons les villages environnants pour savoir s’ils vivent la même réalité que nous, et ils répondent oui nous avons ressenti le tremblement de terre. Le dernier cas du samedi nous a beaucoup effrayés. On a entendu un grand bruit et cela s’est suivi par un tremblement de terre », a-t-il expliqué.

Dans la même catégorie