GNA Martin Amidu refutes reports of Presidency following his resignation GNA Gold Fields PGA Championship: Alfred Baku urges golfers to be discipline and professional MAP Sahara: Le Président congolais exprime sa solidarité avec le Maroc GNA Partial cash bailout processes begin- SEC MAP Le Maroc insiste à l’UA sur l’intégration au niveau des Communautés économiques régionales pour atteindre les objectifs de la ZLECAF MAP La Banque centrale du Kenya maintient inchangé son taux directeur à 7 pc ATOP OTI/ LA PARTICIPATION DES FEMMES A LA VIE PUBLIQUE ET POLITIQUE: UN DIALOGUE COMMUNAUTAIRE SUR LES VIOLENCES LIEES AU GENRE A MANGO ATOP TONE : UNE DELEGATION DE L’UNION EUROPENNE EN VISITE DANS LES SAVANES ATOP EDUCATION/ 2e EDITION DU « JOUR DU PROF DE FRANÇAIS » : DEUX CONCOURS DE DICTEE ET UNE CONFERENCE-DEBAT MEUBLENT LA CELEBRATION ACP Covid-19 : la RDC est à l’entrée d’une deuxième vague de l’épidémie due au relâchement des gestes barrières, selon le Dr Muyembe

Kindia/société : Les citoyens du district de Beyenbeyen sollicitent le désenclavement de leur localité


  18 Novembre      3        Société (25328),

   

Kindia, 18 nov. (AGP)-le district de Beyenbeyen, dans la commune rurale de Madina Oula, situé à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de la sous-préfecture, compte environ 2500 habitants, et est à vocation agro-pastorale.
La localité est en manque d’infrastructures sociales de base, chose qui freine selon les habitants, l’élan de développement ambitionné par les autorités locales. De nombreuses zones de production se trouvent encore enclavées, des routes dégradées, il faut surtout noter le manque d’ouvrages de franchissement.
Les citoyens réclament sans cesse la construction d’un pont sur le fleuve Santa, long de 45m qui sépare Batè Kandi et le district de Beyenbeyen.
Depuis 2007, les travaux ont démarré sous le règne du président Général Lansana Conté, mais malheureusement ces travaux n’ont pas abouti, seulement 4 piliers ont été placés.  Et depuis lors il n’y a pas de suite rapportent les citoyens du village. Pour ne pas croiser les bras les populations de la localité ont construit un pont de fortune avec leurs maigres moyens. Ils disent qu’ils n’ont pas le choix surtout que la traversée devient difficile en période hivernale. C’est seulement les motos qui peuvent passer parce que le pont est fait en bois a constaté le correspondant de l’Agp.
Naby Akess Soumah, président du district de Beyenbeyen, revient sur les problèmes de sa localité et appelle à la clémence de l’Etat: « Nous avons beaucoup de problèmes mais parmi eux figure le manque d’ouvrage de franchissement. On a besoin d’un pont sur le fleuve Santa, c’est un pont de 45 m, les travaux avaient débuté depuis 2007. Malheureusement les travaux se sont arrêtés. Pour acheminer nos produits agricoles on a fait un pont en bois.  Ce sont les motos qui peuvent passer, les véhicules ne peuvent pas. En saison des pluies des fois le pont en bois est submergé. Chaque année on colmate le pont en bois pour le rendre plus résistant sinon il peut céder à tout moment. Nous implorons le gouvernement à nous aider. Le pont avait été financé mais après la mort du président Lansana Condé on n’a plus rien compris. Comme l’Etat c’est la continuité donc les travaux devraient se poursuivre.  Mais hélas.» a-t-il déploré.
Pour rappel, le district de Beyenbeyen fait partie des 15 districts que compose la sous-préfecture de Madina oula.

Dans la même catégorie