AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un pasteur détourne la femme d’un doyen de son église de Diégonefla APS FATICK : 6 MORTS DANS UNE COLLISION ENTRE UN CAMION ET UN BUS APS CASAMANCE : L’ARMÉE DÉTRUIT DEUX POSTES DE CONTRÔLE DU MFDC, SELON UNE SOURCE SÉCURITAIRE APS L’UA SALUE LE ’’RÔLE CLÉ’’ D’IDRISS DÉBY DANS LA PROMOTION DE LA PAIX ET LA SÉCURITÉ APS IDRISS DÉBY, ÉTAIT UN ’’PARTENAIRE ESSENTIEL’’ DANS LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME (SG ONU) APS ALTERNATIVES AU PLASTIQUE : LE DIRECTEUR DE L’ENVIRONNEMENT SALUE L’ADHÉSION DES POPULATIONS APS CASAMANCE : LE GOUVERNEMENT SE DONNE CINQ ANS POUR ÉRADIQUER LES MINES ANTIPERSONNEL GNA AOMC supports Government stands against third-party fuel supplies GNA Ledzokuku MP donates 2000 street lights to light up constituency GNA Israeli Embassy, others mark Earth Day with tree planting

Kindia/société : Une vingtaine de femmes au forum ‘’Genre et mines’’


  27 Février      34        Société (31113),

   

Kindia, 26 fév. (AGP)-Une vingtaine de femmes issues de différents groupements prennent part au forum ‘’genre et mines’’, organisé dans la cité des agrumes.
La rencontre est initiée par « le cadre de concertation genre et mine » sous financement de la banque mondiale. Plusieurs thématiques ont été abordées par les participantes notamment la gestion du fonds de développement économique local, enjeux et perspectives pour les femmes dans les zones minières, les impacts sociaux et environnementaux de l’activité minière sur les femmes.
L’objectif est de contribuer à une meilleure compréhension de la situation des femmes dans les zones minières et une prise en compte de la problématique genre dans le secteur minier en Guinée.
Fatoumata Kanté membre du cadre de concertation genre revient sur l’importance de la formation : « Ce cadre a été mis en place pour essayer de voir comment faire un plaidoyer pour la prise en compte des préoccupations des femmes dans le revenu minier. La région de Kindia occupe une place importante dans les mines c’est pourquoi nous avons réuni quelques femmes de différents groupements et la société civile pour les former. Dans les initiatives minières il y a la part des femmes qui est définie mais malheureusement elles ne connaissent pas. Raison pour laquelle nous devons les former » a-t-elle expliqué.
Les participantes devront à leur tour vulgariser les enseignements acquis lors de la formation, a souligné, Fanta Sylla présidente de l’ONG « « Femme-enfants-jeune- éducation et développement de Guinée (FEJED-Guinée).
Il faut rappeler que le forum national ‘’Genre et mine’’ est dans sa première édition. Elle s’est également déroulée dans les préfectures de Boké et Siguiri.

Dans la même catégorie