MAP L’ambassadeur d’Australie au Maroc appelle à explorer les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays APS UN ROMAN ÉPISTOLAIRE SUR LES ‘’DÉRIVES’’ DE LA SOCIÉTÉ SÉNÉGALAISE APS LE PGIIS POUR « UNE BONNE CONNAISSANCE DES RISQUES D’INONDATIONS » (COORDONNATEUR) APS KOLDA : FIN D’UNE SESSION DE FORMATION SUR LE MAINTIEN DES OUVRAGES DU PROMOVILLES APS COVID-19 : LE PAISD OFFRE DU MATÉRIEL DE PROTECTION AU CRGE DE TAMBACOUNDA APS TAMBACOUNDA : 436 CARTES D’ÉGALITÉ DES CHANCES DISTRIBUÉES APS AUCUN JOUEUR DE PLATINUM NE PARTICIPE AU CHAN 2020 (ATTACHÉ DE PRESSE) APS LA COVID-19 IMPOSE LE TÉLÉTRAVAIL ET LE WEBINAIRE AUX ENTREPRISES APS FOOTBALL : ALIOUNE BADARA BALDÉ SIGNE UN CONTRAT DE QUATRE ANS ET DEMI AVEC LE FEYENOORD GNA Adherence to COVID-19 protocols in schools impressive – GES

Kindia/Université : vers la mise en place d’un programme de master en gouvernance foncière


  13 Janvier      12        Education (4110), Société (27458),

   

Kindia, 13 janv. (AGP)-Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Aboubacar Oumar Bangoura, a procédé mardi, 12 janvier 2021, à l’ouverture des travaux d’atelier sous régional de validation de curricula pour la mise en place d’un master en gouvernance foncière de l’université de Kindia.

Placé sous la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, cet atelier sous régional a connu la participation des experts en gouvernance foncière venant des universités partenaires Ouest- africaines francophones ainsi que d’une diversité d’acteurs nationaux dont les domaines d’intervention touchent au foncier.

Aboubacar Oumar Bangoura se dit satisfait de la mise en place de ce programme « c’est un sentiment de satisfaction en venant aujourd’hui assister à la mise en place d’un tel programme de master à l’université de Kindia sous la responsabilité de ses autorités avec des partenaires, nous nous réjouissons vue les difficultés liées à cette gouvernance foncière et de l’explosion démographique de notre pays, alors mettre en place un programme de master pour cette gouvernance je pense que c’est un peu une nouveauté et c’est le souhait du gouvernement guinéen. Nous souhaitons former des cadres en master jusqu’en doctorat dans ces filières pour venir contribuer à la stabilité de notre foncier », a dit le ministre.

Après plus de 50 ans d’indépendance de la Guinée, la gestion foncière et domaniale reste une problématique réelle. De nos jours et à plusieurs endroits, c’est la loi du plus fort celle de la puissance publique qui l’emporte le plus souvent avec le phénomène diversement qualifié aujourd’hui d’accaparement des terres, d’appropriation à grande échelle ou de dépossessions foncières.

Docteur Daniel Lamah, recteur de l’université de Kindia a au cours de la cérémonie d’ouverture décliné l’objectif de cet atelier : « lors de la prise de fonction en tant que recteur de l’université de Kindia, j’avais trouvé ce dossier sur la table accompagné par le réseau NELGA qui est parti de l’initiative de l’union africaine sur la gouvernance foncière. Nous avions compris que le foncier est l’un des facteurs qui bloque le processus de développement de l’Afrique.

L’articulation n’est pas adéquate entre la teneur des textes juridiques sur le foncier fonctionnel et les pratiques locales, ce qui fait qu’on assiste à une récurrence et à la complexité des conflits fonciers ce qui ne permet pas d’engager des projets de grande envergure qui touche le foncier. Quand j’ai trouvé ce dossier il était de mon devoir en terme de continuité pédagogique et scientifique des université d’accompagner et de le soutenir », a expliqué le recteur.

Durant cinq jours les participants s’appuieront sur le contexte du master et le processus de sa mise en place, identifier et valider les cours, définir les objectifs et les compétences des cours, produire un document final du master, mais aussi définir les prochaines étapes du processus.

Dans la même catégorie