GNA Dignitaries at Rawlings’ funeral MAP Sahara: Une plateforme internationale appelle les membres du CS à agir en faveur d’une solution basée sur l’initiative marocaine d’autonomie MAP L’industrie automobile marocaine: Un modèle pour l’Afrique (WEF) MAP Communiqué du Cabinet Royal MAP RDC : motion de censure parlementaire contre le gouvernement Ilunga Ilunkamba AGP Siguiri / sécurité : Un faux militaire arrêté à Kolenda AGP Mamou : Le prix du pain toujours à 3000 GNF malgré la colère de certains boulangers AGP Conakry : Le Chef de file de l’opposition guinéenne rend visite à la HAC ANG Telecomunicações/ »MTN vai continuar presente na Guiné-Bissau » diz novo vice-presidente do grupo ANG Pescas/Presidente da República manifesta disponibilidade de apoiar realização do Fórum das organizações pesqueiras sub-regionais

KLOTO : DES LEADERS COMMUNAUTAIRES DES PREFECTURES DE WAWA, OGOU ET KLOTO RENFORCENT LEURS CAPACITES


  11 Décembre      15        Société (27881),

   

Kpalimé, 11 déc. (ATOP) – Les préfets, chefs traditionnels,  notables, responsables des Organisations de la Société Civile (OSC) et des membres des Comités de Développement à la Base (CDB) de Wawa, Ogou et  Kloto ont renforcé en atelier, les 10 et 11 décembre à Kpalimé, leurs capacités sur les mécanismes de désignation des chefs et notables suivants suivant les us et coutumes, l’égalité et le genre, la décentralisation, l’éducation civique, les valeurs démocratiques et sur le respect des droits humains.

 

Initiée par l’Organisation pour un Développement Humain Intégral (ODHI), cet atelier a été  appuyé financièrement par l’Union européenne à travers le Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif (Pro-CEMA). Il a permis de renforcer les capacités des préfets, des chefs traditionnels, des notables, des membres d’OSC et des CDB des trois préfectures sur les mécanismes de désignation des chefs et notables suivants suivant les us et coutumes ; la place et le rôle des chefs traditionnels dans la décentralisation ; le genre ; les  perspectives de développement ; la  démocratie et la bonne gouvernance. Il s’est également agi d’outiller ces leaders communautaires sur les thématiques relatives au respect des droits de l’Homme et au rôle de la femme dans la gestion de la chefferie traditionnelle .

 

Les participants ont suivi des communications sur « La place et le rôle des chefs traditionnels dans la décentralisation » ; « Genre et perspective de développement ». Ils ont aussi suivi un exposé sur  la « Démocratie et bonne gouvernance ».

 

Pour  le directeur exécutif de l’ODIH, Amétépé Hanam, il est grand temps que les femmes soient désignées  cheffes traditionnelles au même titre et en nombre suffisant que les hommes. Il a convié les participants à comprendre que la femme ne doit plus être marginalisée, précisant que c’est une question de droit.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le préfet de Kloto, Assan Koku Bertin, en présence de ses collègues de Wawa et de l’Ogou.

Dans la même catégorie