MAP Forum économique Maroc-Mauritanie : Création d’une task force pour le rapprochement des communautés d’affaires MAP Trois civils tués par des hommes armés dans l’Extrême-Nord du Cameroun MAP Six morts dans une attaque d’hommes armés dans le nord du Nigeria MAP La visite du Président du Gouvernement Espagnol au Maroc inscrit les liens entre les deux pays dans une trajectoire d’évolution constante (Pdt de l’ECOSOCC de l‘Union africaine) MAP L’Espagne accorde un intérêt particulier au Maroc en tant que « pont stratégique » entre l’Afrique et l’Europe (expert sénégalais) MAP L’Afrique du Sud devrait s’endetter davantage pour couvrir ses dépenses élevées (experts) MAP Le Maroc, « un modèle en matière de sécurité et de coopération dans la région » (Commandant de l’US Africom) APS SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Le Sénégalais Mohamed Malick Fall, nommé coordonnateur des Nations Unies au Nigeria APS SENEGAL-SOCIETE-HYDRAULIQUE / Magal de Daroul Moukhty : les dispositions prises pour un bon approvisionnement en eau potable, selon le DG de l’OFOR APS SENEGAL-ARTISANAT-FINANCEMENT / La DER octroie un financement de près de 32 millions à 104 artisans bijoutiers

Kloto/ Entrepreneuriat des jeunes et femmes un atelier fait le bilan des initiatives appuyées par le PNUD


  3 Février      39        Entreprenariat (251),

 

Kpalimé, 3 fév. (ATOP) – Un atelier-bilan regroupe du 2 au 4 février à Kpalimé, les bénéficiaires des initiatives d’appui à l’entrepreneuriat du Programme des nations unies pour le développement (PNUD).

L’atelier est initié par le PNUD à travers son bureau local du Togo, en collaboration avec les structures publiques et privées. Cette assise vise à faire le bilan des différentes initiatives, à créer un cadre de réseautage, d’échanges et de partage d’expériences entre les bénéficiaires des initiatives d’appui à l’entrepreneuriat. Il est aussi question d’aider le PNUD à tirer les leçons apprises pour l’amélioration de ses futurs programmes.

Les bénéficiaires vont également identifier les facteurs de réussite ayant facilité la mise en œuvre des projets, de même que les facteurs contraignants. Cette démarche va contribuer à la prise de décision sur la base des éléments relevés tant du côté du PNUD qu’au niveau des autres acteurs impliqués. Les bénéficiaires formuleront des recommandations stratégiques à l’endroit des parties afin d’améliorer la mise en œuvre des futurs projets.

Des initiatives majeures exécutées

Le PNUD a développé des mécanismes d’appui à l’entrepreneuriat sur des projets à fort potentiel de développement local. Dans ce cadre, quatre initiatives majeures ont été exécutées en collaboration avec les partenaires étatiques et non-étatiques en faveur d’une centaine de bénéficiaires. Ceux-ci sont composés de startups, de Très petites et moyennes entreprises (TPME), de jeunes et femmes entrepreneurs.

Ces initiatives ont porté sur l’appui à l’accélération et à l’innovation des 22 startups et TPME, le soutien à 35 femmes entrepreneures pour leur transition de l’économie informelle vers le secteur formel dans le contexte de la Zone de libre-échange continentale africain (ZLECAf). D’autres initiatives sont la formation de 14 jeunes agripreneurs en leadership entrepreneurial et l’accompagnement de 30 jeunes sur les itinéraires agropastoraux.

Constitution d’un réseau de partage d’expériences

Ces programmes ont permis aux bénéficiaires d’acquérir non seulement des compétences techniques pour booster leurs activités entrepreneuriales mais aussi des appuis financiers.

Pour renforcer cette dynamique, le PNUD se propose d’établir un réseau constitué des bénéficiaires des différentes initiatives susmentionnées, en partenariat avec le Conseil national du Patronat (CNP) qui sera chargé de coordonner cette initiative.  Ce réseau va permettre de promouvoir une synergie d’actions basée sur les principes de solidarité, de cohésion et de complémentarité, en mettant leurs différents potentiels et expériences au service des uns et des autres.

Le représentant-résident du PNUD au Togo, Aliou Mamadou Dia s’est réjoui de savoir que les graines que le PNUD a semées avec le gouvernement sont en train de germer et de sortir de terre petit à petit. « Vous êtes des entrepreneurs et un entrepreneur c’est quelqu’un qui doit aussi prendre des risques. Il faut apprendre à saisir des opportunités. Vous allez échouer c’est clair mais il faut apprendre de vos échecs », a-t-il laissé entendre à l’endroit des bénéficiaires. Le représentant-résident du PNUD leur a demandé de s’armer de courage car dit-il, dans l’entrepreneuriat, le retour sur investissement, c’est sur le long terme.

Les représentants des ministères du Commerce, de l’Inclusion financière, du Patronat et de l’Agriculture ont pris part à la cérémonie d’ouverture.

Dans la même catégorie