GNA Bureau of Public Safety kicks against police protection for MPs GNA Adeiso Chief praises Akufo-Addo’s gov’t for fulfilling Free SHS policy GNA We are repositioning the chieftaincy institution for greater heights- Togbe Afede GNA Gov’t to pay medical bills of Akyem Batabi disaster victims ACP Le président du Tripaix de Mbanza-Ngungu promet de s’investir pour le droit à un procès équitable ACP Une subvention du FPI octroyée à la province du Kwango pour l’électrification de la ville de Kenge ACP Des priorités et engagements d’un nouveau partenariat RDC-CAFI 2021-2030 définis par FONAREDD ACP Basile Olongo promet d’accompagner le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi ACP Le CICEM appelle les acteurs sociaux et l’Etat à multiplier les sessions de mise à niveau des filles et des femmes rurales ACP Validation de la note de compréhension légale des droits des autochtones pygmées en RDC

KLOTO/ GESTION DE L’AIRE PROTEGEE D’AMOU-MONO : L’UAVGAP S’INSPIRE DES EXPERIENCES DE MISSAHOE


  25 Septembre      7        Société (24179),

   

Kpalimé, 25 sept. (ATOP)– Des membres de l’Union des Associations Villageoises de Gestion de l’Aire Protégée (UAVGAP) d’Amou-Mono ont effectué, le mercredi 23 septembre dans les villages de Kouma, un voyage d’échange d’expériences avec les acteurs impliqués dans le processus de création et de gestion de la forêt classée de Missahoé.

Ce voyage d’échange organisé avec le soutien de la FAO à travers la GIZ s’inscrit dans le cadre du Mécanisme Foret et Paysan au Togo. Il a pour objectif de permettre aux membres de l’UAVGAP d’Amou-Mono de s’appuyer sur les expériences du comité de gestion de la forêt classée de Missahoé pour mieux gérer leur forêt.

La délégation a échangé avec les acteurs clés impliqués dans la gestion de la forêt classée de Missahoé, notamment le préfet de Kloto, Assan Koku Bertin, président du comité de cogestion de la forêt de Missahoé, l’administration forestière locale (DP) et le comité de gestion de la forêt classée de Missahoé. Les discussions ont porté sur les différents outils de gestion, les activités réalisées et les sources de financement. Elle a également fait une visite guidée de la forêt classée de Missahoé pour recueillir les informations nécessaires sur la mise en œuvre du plan d’aménagement et de gestion de l’aire protégée et élaborer un rapport de voyage d’échanges.

Durant leur séjour, les membres de l’UAVGAP ont été encadrés par le point focal du mécanisme forêts et paysans de la direction de l’Environnement, du développement durable et de la protection de la nature des Plateaux.

Le préfet de Kloto, Assan Koku Bertin a rappelé que la gestion des forêts relève de l’administration forestière sous le contrôle du ministre de l’Environnement et des Ressources forestières. « Dans le temps, la gestion de la forêt rimait avec la répression et les résultats obtenues n’étaient pas encourageants. C’est ce qui a permis aux autorités et partenaires techniques et financier de revoir le cadre de gestion de ces forêts, afin que les populations puissent tirer des avantages de la forêt qu’elles gèrent et leur faire savoir que les forêts qui sont à leur disposition sont un atout pour leur propre gouverne et par conséquent, il est important de l’entretenir. Ainsi, elles vont l’entretenir et l’objectif du gouvernement de protéger la forêt sera atteint », a-t-il poursuivi.

M. Assan s’est réjoui de partager cette expérience du comité de cogestion de la forêt de Missahoé avec d’autres acteurs sur le territoire national. « Ceux qui ont la responsabilité de gérer les forêts doivent partager leurs expériences avec les autres et j’espère bien que c’est dans ce cadre que l’UAVGAP d’Amou-Mono est ici », a précisé le préfet.

Pour le président de l’UAVGAP d’Amou-Mono, Tchalla Kokou a affirmé que ce voyage leur a permis de s’imprégner des techniques et moyens mises en œuvre pour arriver à cette d’exploitation forestière. « Nous sommes aujourd’hui outillés pour affronter les réalités sur le terrain à Amou-Mono pour que d’ici 15 ans, nous puissions atteindre les résultats que nous avons découvert ici à Missahoé », a souligné M. Tchalla.

M. Moussa Bassarou, capitaine des ressources eaux et foret spécialiste en gestion des aires protégées a rappelé que la phase II du mécanisme Forêts Paysans (FFF- Forest and Farm Facility) dans la région des Plateaux vise deux aires protégées notamment celle d’Amou-Mono et celle de Togo do Nord. « C’est dans ce cadre, que nous apportons nos appuis aux associations villageoises des aires protégées à travers la direction de l’Environnement, du développement durable et de la protection des natures des Plateaux pour réaliser des activités inscrites », a-t-il.

Dans la même catégorie