AGP Match amical Gabon-Bénin: Innovations et surprises de Patrice Neveu ANP Syndicalisme : L’USTN célèbre les 60 ans de sa création GNA First phase of government’s Sino-hydro road project covers 441 inner-city roads-Veep GNA « Work together with communities to tackle child protection issues » – NCCE GNA Bloomberg Philanthropies begin six-year road safety support in Ghana AIP Visite d’État: Ouattara salue la mobilisation exceptionnelle de Zuénoula AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Sortie de la première promotion du centre de service civique de Guingréni AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Les populations de Zuénoula plaident pour des reformes administratives dans le département ANP Cinq nouveaux Ambassadeurs présentent les copies figurées de leurs lettres de créance au Ministre des Affaires Etrangères ANP Niger : Ouverture de la 2ème Session Ordinaire au titre de l’année 2020 du Parlement nigérien

KLOTO/ LUTTE CONTRE LA STIGMATISATION ET LA DISCRIMINATION EN MATIERE DE SIDA : LES CDQ ET OSC MOBILISES POUR LA REUSSITE DE LA CAMPAGNE DE SENSIBILISATION


  16 Juillet      6        Société (23077),

   

Kpalimé, 16 juil. (ATOP)- La commune Kloto1 avec l’appui de l’Union des Commune du Togo (UCT) a échangé avec les responsables des CDQ et des OSC en lutte contre le SIDA, sur leurs rôles et responsabilités dans la réussite de la campagne de sensibilisation sur la lutte contre la stigmatisation et la discrimination des personnes vivant avec le VIH et des populations vulnérables, le mercredi 15 juillet à Kpalimé.

 

Cette campagne placée sous le thème « les villes s’engagent » se fera en collaboration avec les districts sanitaires et une ONG de la localité du 17 au 19 juillet à Kpalimé, sous la supervision du maire. Elle est initiée avec l’appui technique et financier du système des Nations Unies, du Secrétariat Permanent du Conseil National de Lutte contre le Sida et les Infections Sexuellement Transmissible (SP/CNLS-IST) et de la plateforme des Organisations de la société civile en lutte contre le SIDA.

 

La rencontre d’échanges a permis de rappeler aux  responsables des CDQ et OSC, leurs rôles et responsabilités durant cette campagne notamment diffuser des messages pouvant amener la population, surtout les jeunes à comprendre que la stigmatisation et la discrimination ont des impacts négatifs en matière de VIH.

Deux communications : « l’épidémiologie du VIH » et « les droits humains » ont  marqué ces assises. Les sites de la campagne et les stratégies de sa mise en œuvre ont été aussi définies.

L’objectif de cette campagne de sensibilisation est de renforcer les connaissances de la population surtout des jeunes et adolescents en milieux scolaires et extrascolaire sur les IST/VIH/SIDA pour une lutte efficace contre la stigmatisation, la discrimination et la prévention des IST/VIH et des grossesses non désirées. Les populations seront aussi conscientisées sur la loi portant protection des personnes en matière de VIH  et le fonctionnement de l’observatoire des droits humains.

Les activités de la campagne se feront par des OSC identifiées en collaboration avec les mairies, les CDQ et les directions préfectorales de la santé. Il s’agit de l’identification des volontaires chargés de la mise en œuvre de la campagne de sensibilisation en collaboration et leur formation sur les droits humains. Ces derniers auront pour mission de faire la sensibilisation sur les questions de la stigmatisation et de la discrimination et sur la loi portant protection des personnes en matière de VIH couplée de la distribution des préservatifs à bord d’un véhicule sonorisé, surtout dans les points chauds.

Pour le maire de la commune 1 de Kloto, Winny Yawo Dogbatsè, cette initiative est bienvenue, car, Kpalimé est située dans la région des Plateaux où la prévalence au VIH est plus élevée, soit 2,3% et 40% des PVVIH au Togo se retrouvent dans la même région.  Il a aussi fait savoir que 65% des nouvelles infections surviendraient également dans ce milieu et « la ville de Kpalimé est une ville touristique qui draine assez de personnes durant les périodes de fêtes et les weekends ».

Cette sensibilisation sera une occasion de renforcer les connaissances de la population et des jeunes sur les comportements à adopter face aux  IST/VIH/SIDA pour prévenir la stigmatisation et la discrimination, a indiqué le maire. M. Dogbatsè a remercié l’UCT et le CNLS-IST pour leur appui, qui est la preuve que les communautés à la base surtout les membres des collectivités locales font désormais parties des cibles prioritaires des actions du gouvernement.

Le chargé de communication et des relations publiques au SP/CNLS-IST, Atinèdi Gnassè Il a appelé son auditoire à intensifier la lutte en faisant en sorte que chaque citoyen puisse avoir le courage d’aller se faire dépister et connaitre son statut sérologique pour une prise en charge.

Quant au Secrétaire Permanent de l’UCT, Kombaté Loguibabe, il s’agit par cette campagne de sensibilisation de promouvoir un certain nombre de comportements et d’habitudes à l’égard des personnes vivant avec le VIH/SIDA. Il a remercié tous les acteurs pour leur engagement pour la cause du développement communal dans le pays et convié tout un cahcun à lutter contre la stigmatisation et la discrimination contre les PVVIH.

Dans la même catégorie