GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

KLOTO/ PROMOTION DU TOURISME AU TOGO : LES ACTEURS EN CONCLAVE A KPALIME POUR LA REACTUALISATION ET LA CONFORMATION DES TEXTES REGISSANT LE SECTEUR


  24 Août      7        Société (23113),

   

Kpalimé, 24 août (ATOP) – Un atelier de réactualisation et de conformation des textes régissant le secteur du tourisme au Togo, a regroupé du 19 au 24 août à Kpalimé, les différents acteurs impliqués. La rencontre s’est déroulée en présence du ministre de la Culture et des Loisirs, Egbétonyo Kossivi.

Cette rencontre a été initiée par la direction de la Réglementation de l’Inspection et du Contrôle des Etablissements Hôteliers et des Bars, du ministère du Tourisme et des Loisirs. Elle s’inscrit dans le cadre de la recherche de la qualité  et de meilleures prestations de services.

 

L’objectif est d’étudier l’avant-projet de loi sur la réglementation du secteur du tourisme et d’actualiser les décrets qui datent de plus de 30 ans. Il s’agit aussi de remettre au point les textes réglementaires et de suggérer ceux législatifs si nécessaire afin de les conformer aux réalités nationales, communautaires et internationales ; de faire des propositions d’avant-projet de textes législatifs et réglementaire devant régir le secteur du tourisme afin de les éditer et de les vulgariser après leur adoption.

 

Les travaux en plénière ont pris en considération les textes existant ; la politique nationale du tourisme ; le  plan directeur ;  les textes des pays voisins et ceux dont le niveau du tourisme est élevé sans oublier les textes communautaires. Ces travaux ont également porté sur la loi-cadre sur la réglementation du secteur du tourisme portant sur six décrets ; à savoir la réglementation de l’hébergement des établissements touristiques ; la réglementation des établissements de restaurations de tourisme ; le décret se rapportant au secteur des débits de boissons et les formules de restauration rapide ; le décret portant sur les agences de voyage et de tourisme ; le décret sur la profession de guide touristique et le décret sur la stratégie de développement touristique au Togo.

 

Ces textes ayant déjà fait objet de travaux préalables, les différents acteurs réunis sont donc passés directement à leur relecture et amendements pour arriver à un texte peaufiné susceptible de recevoir un large consensus. Les résultats des desdits travaux permettront après adoption, d’avoir une loi conforme à celles des autres pays de l’UEMOA qui réglementent le secteur.

 

Pour le consultant, Akalo Koffi, beaucoup de réalités ont été pris en compte, précisant que les participants sont même allés au-delà du besoin de conformation. Selon lui, les participants ont innové avec la fonction d’expert de tourisme, c’est-à-dire la fonction d’expertise de tourisme, une fonction qui se rapproche plus aux conseils et à l’assistance pour les entreprises du secteur. « C’est donc une fonction qui sera désormais exercée sous forme de cabinet ou d’office par des privés, un créneau ouvert pouvant donner lieu à des créations d’emplois », a estimé M. Akalo.

 

Le président de la Commission Nationale d’Agrément et de Classement des Etablissements de Tourisme (CNACET), Sanwogou Tignoaré, a souligné que ces textes leur permettront, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND), d’améliorer leurs prestations de service pour l’accueil et l’hébergement des investisseurs qui arriveront au Togo. Il a remercié le gouvernement pour tous les efforts qu’il déploie afin de promouvoir le secteur du tourisme, ainsi que le ministre de la Culture et des Loisirs et tous ceux qui ont apporté leur expertise dans la mise en œuvre de ce projet de modernisation des textes législatifs et réglementaires régissant le secteur du tourisme.

Dans la même catégorie