APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique MAP Afrique du Sud : Dix morts dans deux fusillades au Cap-Oriental ATOP Vo/ Santé : revue annuelle des activités 2022 du district sanitaire ATOP Kozah/ Promotion de l’entreprenariat : les opportunités offertes aux PME par la loi de finances 2023 expliquées aux entrepreneurs de la kara ATOP Visite du Président Faure Gnassingbé au Gabon : des questions bilatérales, régionales, continentales et internationales évoquées APS Hôpital Amath-Dansokho : plus de 10 000 consultations et 700 scanners réalisés en 2022 (directeur) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 3000 actes d’insécurité en 2022 dans l’espace des sept pays ayant ratifié l’Initiative d’Accra

Kolda : 450 bénéficiaires du projet « Initiative 4R » accompagnés par le PAM


  1 Décembre      9        Agriculture (3495),

   

Kolda, 1er déc (APS) – Quelque 450 personnes ont bénéficié d’un accompagnement financier du Programme alimentaire mondial (PAM) dans le cadre du projet “Initiative 4R” en faveur de la résilience rurale, qui cible les populations rurales de la région de Kolda, a appris l’APS de la directrice et représentante résidente dudit programme au Sénégal, Fatiha Terki.

« Nous nous sommes rendus compte que nous avons fait un transfert monétaire de 700 millions FCFA au profit des 450 bénéficiaires du projet 4R, dont l’objectif est de sortir les femmes de la pauvreté dans un souci d’autonomisation’’, a-t-elle déclaré.

Fatiha Terki s’entretenait avec des journalistes à l’issue d’une réunion du comité de pilotage du projet ‘’initiative 4R’’ dans la ville de Kolda.

Elle estime que ce transfert d’argent ‘’permet à toutes les femmes d’avoir des activités génératrices de revenus qui marchent très bien’’.

‘’Ces femmes ont également un système d’épargne qui marche très bien, notamment les tontines très connues au Sénégal, mais également elles commencent à mettre leur argent au niveau des banques. Et c’est ce que nous entendons par inclusion financière’’, a-t-elle souligné.

Elle déclare que l’approche mise en avant par le projet a permis d’enregistrer des résultats ‘’très satisfaisants’’, souhaitant que ‘’ce modèle soit répliqué un peu partout dans les projets de résilience au Sénégal’’.

‘’Dans un contexte de souveraineté alimentaire auquel le président appelle tout le monde, je crois que c’est un projet qui va renforcer la résilience de nos producteurs’’, a de son côté affirmé Jean Pierre Senghor, président du comité de pilotage du projet 4R financé par le Fonds vert climat.

Il considère que ‘’c’est un excellent projet qui intervient dans les régions de Kolda et Tambacounda et qui est censé renforcer la résilience de nos petits agriculteurs vulnérables aux chocs climatiques, notamment la sècheresse’’, a-t-il ajouté.

‘’Il n’y a pas un projet plus pertinent que ce projet, parce qu’il s’inscrit dans la conception de la stratégie nationale de souveraineté alimentaire à l’heure où le président [Macky Sall] a fixé le cap pour l’atteindre dans un contexte de lutte contre l’insécurité alimentaire’’, a-t-il conclu.

Dans la même catégorie