Côte d’Ivoire-AIP : Le conseil régional présente son bilan à mi-parcours aux chefs traditionnels de Dabou Côte d’Ivoire-AIP : La CEDEAO condamne la tentative de coup d’Etat au Burkina Faso (Communiqué) Côte d’Ivoire-AIP : Plaidoyer pour une subvention de la chimiothérapie des enfants atteints de cancer Togo : L’AFD offre 6,5 milliards FCFA au Togo pour la phase II Togo : Le conseil des droits de l’Homme salue les efforts « significatifs » du Togo Togo : La distribution d’allocations de bourse d’étude aux orphelins de l’ONG AOIB lancée a Lome Togo : Le médiateur de la République déclare ses biens et avoirs devant la cour constitutionnelle ANP Le président Bazoum Mohamed reçoit le bureau du CESOC ANP Niamey : Saisie de 1,433kg de métamphétamine d’une valeur de plus de 96 millions de francs CFA à l’aéroport international Diori Hamani ACAP Le Président de la République reçoit la lettre de créance du nouvel ambassadeur du Rwanda

KOLDA : MISE EN GARDE DU MÉDECIN-CHEF CONTRE L’AUTOMÉDICATION


  26 Novembre      22        Santé (12447),

   

Kolda, 26 nov (APS) – Le médecin chef de la région de Kolda, Yaya Baldé a mis en garde les populations contre l’automédication, comportement favorisant la Résistance aux antimicrobiens (RAM) censés lutter contre les infections.

Il s’exprimait au cours d’une journée de sensibilisation avec l’ensemble des acteurs communautaires dans le cadre de la semaine mondiale sur la résistance aux antimicrobiens portée au Sénégal par le Haut Conseil national sur la sécurité sanitaire .

Le médecin chef a invité les populations de faire très attention à l’automédication par l’utilisation inapropriée ou non conforme d’antibiotiques sans l’avis d’un professionnel de santé, qui peut avoir des conséquences néfastes sur la santé de l’homme.

’’Nous constatons des pratiques courantes sur l’usage des produits pharmaceutiques sans avis d’un spécialiste de santé ou de vétérinaires et souvent les risques sont réels pour la santé des populations et des animaux’’, a dit Dr Baldé.

Le traitement d’un animal par son propriétaire sans avis d’un vétérinaire et sans connaitre les risques, peut avoir des effets néfastes sur la production animale avec des risques sur la chaine alimentaire, a t -il ajouté.

La résistance aux antimicrobiens considérée comme un ’’grand probléme de santé publique’’, par l’Organisation mondiale de la Santé est pris pen charge dans le cadre de l’approche ’’One Health’’, en ce qu’elle touche la santé animale, humaine et végétale.

Dans la même catégorie