AGP Espace Schengen: Moukagni Iwangou prône le rétablissement du droit de visa du Gabon MAP L’intégrité territoriale du Royaume n’est pas à discuter (Ministre des AE des Comores) AGP Gabon : Décès de Paul Okoumba d’Okwatsegue à l’âge de 87 ans APS CONFEJES : 202 PROJETS SOUMIS AU PPEJ PAR 15 PAYS MEMBRES APS EMIGRATION CLANDESTINE : LA MARINE INTERCEPTE UNE PIROGUE, 39 PERSONNES SECOURUES (DIRPA) APS INONDATIONS : LA MAIRIE DE DIOURBEL MOBILISE 100 TONNES DE RIZ POUR AIDER LES SINISTRÉS APS NOTTO GOUYE DIAMA : UNE DIZAINE D’ASP POUR ÉPAULER LA MAIRIE APS TOUBACOUTA : LANCEMENT DES TRAVAUX D’UNE ÉCLOSERIE D’ALEVINS D’UN COÛT DE 39 MILLIONS CFA APS TAMBACOUNDA : LA DOUANE DE KIDIRA SAISIT 1 376 KG DE CHANVRE INDIEN MAP Inauguration de l’ambassade de l’Union des Comores à Rabat

KOUNGHEUL : 25 PERSONNES DU VILLAGE DE KHOSNANE FORMÉES EN PISCICULTURE


  22 Septembre      7        Société (24211),

   

Khosnane (Koungheul), 22 sept (APS) – Un atelier de formation en technique piscicole au bénéfice de 25 personnes de Khosnane, un village du département de Koungheul), a pris fin mardi dans cette localité, sous l’égide du projet d’appui à la sécurité alimentaire dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine (PASA-Loumakaf).

D’une durée de deux jours, cette session de formation en technique piscicole et gestion des infrastructures a été organisée de concert avec le service régional des pêches de Kaffrine (centre) et avec le soutien de l’Agence nationale de l’aquaculture (ANA).

« Cette activité de développement de la pisciculture au niveau du village de Khosnane s’inscrit dans le cadre de la valorisation des ouvrages de mobilisation des eaux de ruissellement que le Pasa-Loumakaf a mis en place dans la région de Kaffrine », a expliqué le coordonnateur du volet « eau de surface » du projet Pasa-Loumakaf, Abdoul Ka.

« Nous avons jugé nécessaire d’associer la pisciculture dans nos activités de mise en valeur. C’est pourquoi, en rapport avec l’inspection régionale des pêches de Kaffrine et avec l’appui technique de l’ANA, nous avons essayé de mettre cette activité au niveau du barrage de Khosnane qui a une capacité de 70.000 mètres cubes en haute saison », a ajouté M. Ka.

Le coordonnateur du volet « eau de surface » du Pasa-Loumakaf s’exprimait en présence du sous-préfet d’Ida Mouride, Amdy Moustapha Bâ, et du chef d’antenne zone centre de l’Agence nationale de l’aquaculture, Abdoulaye Diallo.

Selon lui, cette formation s’inscrit aussi « dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire à Kaffrine et de la diversification de la production à partir des ouvrages réalisés par le Pasa-Loumakaf ».

« Globalement 22 barrages ont été réalisés dans la région de Kaffrine, et aujourd’hui, nous avons un volume d’eau qui approche le milliard de mètre cubes stockés en haute saison », a-t-il indiqué.

« Cette formation marque l’aboutissement d’un long processus de mise en œuvre de notre projet d’intégration volet pêche dans la valorisation de l’ouvrage de Khosnane réalisé par le Pasa-Loumakaf », a souligné la cheffe du service régional des pêches et de la surveillance de Kaffrine, Maïmouna Sarr.

Dans le cadre de ce projet, précise-t-elle, « deux espèces de poisson (le tilapia d’eau douce et le tilapia d’eau saumâtre) seront expérimentés ».

Le sous-préfet de l’arrondissement d’Ida Mouride, Amdy Moustapha Bâ, a salué cette initiative et exhorté les bénéficiaires à « exploiter toutes les opportunités qui leur sont offertes » avec cette formation.
MNF/BK/ASG

Dans la même catégorie