ACP Neuf  nouveaux cas confirmés de  maladie à virus Ebola enregistrés lundi  au Nord-Est de la RDC GNA Suzuki plans production plant for Ghana GNA Financial sector needs professionals with integrity- Osei Gyasi GNA Ghana, Guinea to sign cooperation agreement on bauxite development ACP Ouverture de la 31ème session de l’IDAK à Lubumbashi ACP Réunion du comité de pilotage du projet PADIR prévue le 22 mars 2019 ACP M. Laya Sinsu désigné directeur général ad intérim à la SCTP GNA Armed Forces inaugurate Multipurpose Hall in Kumasi GNA Opanka The underrated rap gem GNA Footballer, driver’s mate remanded for robbery

La 3eme édition de Brazza gospel Awards festival annoncée pour septembre prochain


  27 Août      24        Arts & Cultures (2406), Musique (447),

   

Brazzaville, 27 Août 2016 -(ACI)- Le comité d’organisation de Brazza Gospel Awards Festival a donné, le 27 août à Brazzaville, une conférence de presse pour annoncer le déroulement, du 23 au 25 septembre prochain dans la ville capitale, de la 3ème édition du festival de musique gospel sur le thème «Femmes, gospel et paix».
De l’avis du président du comité d’organisation de ce festival, M. Ed Chevry Diazz Diakoundila Kouamala, Brazza Gospel Awards Festival se veut être le prolongement de l’émission «Arts et âme» qu’il présente à la chaîne nationale de télévision.
Au cours de cette conférence de presse, les organisateurs ont remis un formulaire de renseignements aux groupes et aux artistes désireux de participer à cette troisième édition. «Outre les ensembles et les artistes qui y seront invités, une sélection sera faite sur la base des candidatures à enregistrer», a indiqué M. Diakoundila Kouamala.
Selon lui, Brazza Gospel Awards Festival a plusieurs buts, parmi lesquels sortir le gospel de l’anonymat, promouvoir les jeunes talents et œuvrer à la visibilité des artistes. Le dernier jour du festival, le prix de la meilleure création artistique, appelé «Prix de la créativité», sera décerné pour encourager les artistes à la compétitivité tant au niveau national qu’international, a-t-on appris.
Cette troisième édition veut accompagner les efforts de l’Union Africaine dans son programme «Genre, paix et sécurité», en vue d’œuvrer aussi, à l’image de cette institution continentale, à la restauration de la paix et de la place de la femme dans la société.
A la différence avec les deux premières éditions, la troisième connaîtra une innovation, en ce sens qu’elle prévoit, à partir du 19 septembre, l’organisation d’une foire des œuvres sacrées. Cette exposition-vente, a indiqué M. Diakoundila Kouamala, permettra la vulgarisation du patrimoine religieux, spirituel et artistique tout en assurant une visibilité aux libraires, aux auteurs, aux artistes et aux chefs spirituels. De même, les conférences et les ateliers de formation prévus consacreront l’innovation qu’apportera la troisième édition, a-t-on appris.
Eu égard au succès des deux premières éditions, M. Diakoundila Kouamala espère en la pérennisation de ce festival. «Nous avons créé un rendez-vous incontournable pour les acteurs et inconditionnels du gospel des 12 départements du Congo», a-t-il confié, ajoutant qu’«à ce jour, Brazza Gospel Awards Festival continue d’être l’unique plate-forme d’expression pour les chantres et autres artistes gospel du Congo-Brazzaville».
Pour sa part, le commissaire général du Festival Panafricain de Musique (FESPAM), M. Hugues Gervais Ondaye, a justifié sa présence à cette conférence de presse en termes de partenariat. «Le FESPAM se doit d’accompagner Brazza Gospel Awards Festival, car il est de sa mission de promouvoir et de structurer tout événement musical en Afrique, a-t-il confié. A titre symbolique, il a remis à M. Diakoundila Kouamala une attestation de participation à l’organisation dudit festival.
Brazza Gospel Awards Festival a débuté en 2012. Dès sa première édition, il a reçu une distinction officielle, à savoir le prix spécial du jury (Tam-tam d’or). Au regard de ce succès, la Télévision Nationale Congolaise lui fait bénéficier de son accompagnement jusqu’à ce jour. Cette chaîne lui concède deux heures minimum pour la retransmission en direct à l’occasion de son ouverture. Pour la troisième édition, le partenariat est garanti avec le ministère de la culture et des arts, a-t-on appris. (ACI)

Dans la même catégorie