MAP SM le Roi préside la cérémonie d’inauguration de l’écosystème du Groupe PSA au Maroc, une nouvelle illustration de l’excellence du « Made in Morocco » INFORPRESS INSP garante que a mortalidade infantil no período neonatal não é alarmante mas sim um desafio – INSP INFORPRESS Jorge Santos considera que o Tribunal de Justiça da CEDEAO é um instrumento privilegiado para proteger os cidadãos INFORPRESS Ministro do Turismo defende trabalho articulado entre Governo e privados para que cruzeiristas gastem mais no país ANP Mécanisme d’évacuation d’urgence des réfugiés : plus de 1300 évacués de la Libye au Niger réinstallés (HCR) AIB Les archivistes, les documentalistes et les bibliothécaires dénoncent les difficiles conditions de travail AIB Le président du Faso Roch Kaboré « ne semble pas comprendre que la réconciliation nationale est la seule voie de salut pour le Burkina Faso » (Yacouba Isaac) AIB Burkina : Le président Kaboré reçoit un rapport sur la libre circulation des personnes et des biens ACI CONGO: NÉCESSITE POUR LES ETATS D’HARMONISER LES POLITIQUES POUR FAIRE RÉGNER LA SÉCURITÉ ACI CONGO: CÉLÉBRATION DU 25EME ANNIVERSAIRE DU PARTENARIAT POUR LA CONSERVATION DU PARC NOUABALE-NDOKI

La 55e réunion du conseil d’administration de la BIDC approuve quatre projets pour financement


  27 Octobre      58        Economie (23980), Finance (3780), Photos (21108),

   

Lomé, le 27 oct. (ATOP) – La 55è réunion du Conseil d’Administration de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) s’est tenue le mercredi 25 octobre à Lomé.
Les travaux, présidés par le président du Conseil d’Administration, Bashir Maman Ifo, en présence  du représentant permanent de la CEDEAO au Togo Garba Lompo ont débouché sur l’approbation de quatre projets pour financement dans les secteurs publics et privés.
La délibération de cette réunion a tourné autour de quatre points, notamment le financement des projets dans les secteurs privés et publics, l’adoption des rapports des Comités ad ’hoc du Conseil d’Administration ainsi que des dossiers pour information.
Au terme des travaux, quatre  projets dont deux dans le secteur privé et deux dans le public ont  été approuvés pour  être financés.
Dans le secteur privé, le premier projet financé pour 10 milliards de FCFA est octroyé à la Banque de Développement au Mali. Cette banque utilisera cette enveloppe pour financer les Petites et Moyennes Industries/ Petites et Moyennes Entreprises (PMI/PME).
Le deuxième projet approuvé pour un montant de 4,5 milliards de FCFA est élaboré par  la Compagnie Energie Electrique du Togo (CEET) pour la réhabilitation du réseau électrique dans le pays en vue de  combattre les branchements appelés araignées.
Dans le secteur public, le Burkina Faso a bénéficié d’un prêt d’un montant de 9,5 millions de dollars US dans le cadre du projet d’assainissement et d’adduction d’eau potable.
Le dernier projet, financé dans le secteur public par la BIDC est celui de l’interconnexion en réseau électrique d’un montant de 35 millions de dollars US entre le Mali et la Guinée Conakry.
Ouvrant les travaux, le président du Conseil d’Administration de la BIDC, Bashir Maman Ifo a remercié les participants et précisé que la Banque se porte bien en témoigne dit-il,  la poursuite de ses activités d’investissement des projets dans les divers pays membres. Il a précisé que l’année dernière, le  Conseil a adopté le plan stratégique 2016-2020 qui  est en  cours de mise en œuvre.
Dans ce cadre, a-t-il souligné, « la banque continue de mobiliser les ressources pour pouvoir continuer ses investissements ». M. Bashir Maman Ifo a enfin souligné que l’avancée des activités économiques se renforce avec une croissance globale de 3,6% en 2017 et 3,7 en 2018.
Le représentant permanent de la CEDEAO au Togo, Garba Lompo a exprimé sa satisfaction par rapport au travail dynamique qu’abat la haute direction de la BIDC pour financer des projets en vue d’améliorer les conditions de vie des populations de la région. « La BIDC étant le bras financier de la CEDEAO, elle est effectivement à l’œuvre surtout par rapport au financement des projets et programmes de développement », a souligné M. Garba Lompo. Il a appelé les Etats membres à créer des conditions idoines pour remplir  leurs engagements envers  la Banque.
Créée par les 15 pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest CEDEAO, la BIDC est une institution financière internationale ayant pour vision le financement de l’investissement et du développement en Afrique de l’Ouest. Cette institution œuvre également dans la lutte contre la pauvreté en promouvant la création de richesses et l’emploi pour le bien-être des populations.
ATOP/AA/KEA/TR

Dans la même catégorie