MAP Forum économique Maroc-Mauritanie : Création d’une task force pour le rapprochement des communautés d’affaires MAP Trois civils tués par des hommes armés dans l’Extrême-Nord du Cameroun MAP Six morts dans une attaque d’hommes armés dans le nord du Nigeria MAP La visite du Président du Gouvernement Espagnol au Maroc inscrit les liens entre les deux pays dans une trajectoire d’évolution constante (Pdt de l’ECOSOCC de l‘Union africaine) MAP L’Espagne accorde un intérêt particulier au Maroc en tant que « pont stratégique » entre l’Afrique et l’Europe (expert sénégalais) MAP L’Afrique du Sud devrait s’endetter davantage pour couvrir ses dépenses élevées (experts) MAP Le Maroc, « un modèle en matière de sécurité et de coopération dans la région » (Commandant de l’US Africom) APS SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Le Sénégalais Mohamed Malick Fall, nommé coordonnateur des Nations Unies au Nigeria APS SENEGAL-SOCIETE-HYDRAULIQUE / Magal de Daroul Moukhty : les dispositions prises pour un bon approvisionnement en eau potable, selon le DG de l’OFOR APS SENEGAL-ARTISANAT-FINANCEMENT / La DER octroie un financement de près de 32 millions à 104 artisans bijoutiers

La 6e édition de la foire aux plants génère un montant de 37 millions 373 mille 309 Fcfa


  3 Décembre      62        Agriculture (4085), Economie (20481),

 

BRAZZAVILLE, 03 DEC (ACI) – La 6e édition de la foire aux plants a réalisé une valeur légèrement en hausse de celle de la précédente édition, avec un montant de 37 millions 373 mille 309 Fcfa, a fait savoir, le 2 décembre à Brazzaville, le coordonnateur national du Programme national d’afforestation et de reboisement (Pronar), M. François Mankessi.

M. Mankessi a donné ce chiffre lors de la cérémonie de clôture de ladite foire en présence de la ministre de l’économie forestière, Mme Rosalie Matondo et l’Ambassadeur de la République bolivarienne de Vénézuela au Congo,  M. Anibal Marquez Munoz.

A cette occasion, il a dit que les plus gros chiffres ont été réalisés dans les deux plus grands centres urbains, à savoir Brazzaville, avec un montant de 27 millions 550 mille Fcfa, et Pointe-Noire, avec un montant de  six millions 283 mille 959 Fcfa.

Pour les villes  d’Oyo et de Dolisie, les chiffres d’affaires réalisés sont respectivement 2.634.000 Fcfa et 1.387.800 Fcfa. Au cours de cette édition, les plants achetés sont les espèces fruitières qui occupent un pourcentage de 88.30%, suivies des espèces forestières, avec un pourcentage de 5.52%, des espèces ornementales, avec un  pourcentage de 2.48%, des espèces médicinales, avec un pourcentage de 30%, et des espèces potagères, avec un pourcentage de 1,40%.

Les résultats provisoires de cette édition montrent que l’avocatier est l’arbre fruitier le plus acheté, avec un pourcentage enregistré de 32.21%. L’avocatier est passé au-dessus du safoutier qui ne représente que 13.08% des plants vendus. Le manguier occupe la troisième place avec 4.92%, suivi du litchi (4.25%), du mandarinier (3.12%), du citronnier (3.75%), du cocotier (2.61%), de l’oranger (2.56%), du figuier (2.18%) et du corossolier (1.69%).

La 6e édition de la foire aux plants a connue quelques innovations, entre autres la création d’une plate-forme d’échange entre les pépiniéristes et Cn-Pronar ainsi que l’exposition d’une gamme variée de produits transformés agroalimentaires comme des boîtes de conserve de Mouambe, de patte d’arachide, d’asperge, le biscuit moringa et les produits cosmétiques comme des shampoings.

Cette foire a enregistré 11.929 visiteurs, parmi lesquels 15 étudiants de l’Université Denis Sassou-N’Guesso (Udsn), 100 élèves de l’établissement d’enseignement privé, l’Ecole d’hier ‘’Pigaret’’ ; 100 élèves de l’école privé ‘’Rémo’’ et 75 élèves du groupe scolaire d’excellence. Ces étudiants et ces élèves ont été reçus sur le site de Brazzaville, a-t-on précisé.

Selon le coordonnateur du Pronar, l’organisation de cette foire n’aurait pas été possible sans l’engagement des exposants qui ont fait preuve de bon accueil et de disponibilité. Aussi, il a fait savoir qu’il compte organiser une formation pour des horticulteurs, afin de leur permettre d’améliorer la qualité de leurs produits.

Clôturant cette édition, Mme Matondo, a dit que sur le plan culturel, la foire aux plants est un sanctuaire de transmission des connaissances et de la valeur culturelle des arbres selon la tradition congolaise.

En outre, elle a souligné qu’à travers cette édition, le  Congo maintient son leadership dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Sur ce, elle a invité toute la population à rejoindre cette dynamique qui contribue à la diversification de l’économie nationale sur une base verte.

Durant 48 jours, 32 horticulteurs ont exposé leurs produits. Ce rendez-vous des ‘’mains vertes’’ s’est tenu sur le thème «Un Congolais, une plantation ; la foire aux plants est là pour vous».

Dans la même catégorie