APS MOUSSA NDIAYE, GRANDE RÉVÉLATION DE LA COUPE DU MONDE U20 (FRANCE FOOTBALL) APS AMINATA DIOP SALL OFFERTE EN MODÈLE DE RÉUSSITE DANS LES DISCIPLINES SCIENTIFIQUES APS LA SÉCURITÉ SANITAIRE AU MENU D’UNE SESSION DE FORMATION ATOP SOTOUBOUA : LA POPULATION SENSIBILISEE SUR L’ALBINISME MAP Programme « Afrique créative »: Appel à candidatures ouvert jusqu’au 15 août prochain (AFD) ATOP SENSIBILISATION SUR L’USAGE INAPPROPRIE DES ANTIBIOTIQUES A LA FACULTE DES SCIENCES DE SANTE DE L’UK ATOP LA CECAP DRESSE UN BILAN POSITIF DE SES ACTIVITES DE 2018 ATOP JOURNEE MONDIALE DU DON DE SANG 2019 : LE CNTS APPELLE LA POPULATION A DONNER DU SANG POUR SAUVER DES VIES MAP Le Comité des Représentants permanents de l’UA tient à Addis-Abeba sa 38 session ordinaire avec la participation du Maroc AGP COPA America : la Colombie surprend l’Argentine de Messi (2-0)

La BAD adopte une stratégie pour accélérer la transformation de l’Afrique de l’Est


  14 Octobre      51        Economie (23942), Finance (3778), Photos (21094),

   

Abidjan, 14/10/2018 (MAP) – La Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver le document de stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique de l’Est (RISP) qui définit une feuille de route pour accélérer l’intégration régionale en favorisant notamment le développement des infrastructures.

Le document de stratégie pour l’intégration régionale 2018-2022 décrit l’orientation des travaux d’intégration régionale de la Banque en Afrique de l’Est au cours des cinq prochaines années.

La Stratégie guidera les opérations régionales de la Banque dans 13 pays, à savoir le Burundi, les Comores, Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Kenya, le Rwanda, les Seychelles, la Somalie, le Soudan du Sud, la Tanzanie et l’Ouganda.

Les principaux objectifs consistent à accélérer la transformation structurelle, à accroître les échanges commerciaux et à promouvoir l’intégration et l’inclusion du secteur financier.

La stratégie est axée sur deux piliers qui se renforcent mutuellement, à savoir le développement des infrastructures régionales pour la compétitivité et la transformation, et le renforcement des cadres politiques et institutionnels pour l’intégration des marchés, la croissance des investissements et le développement des chaînes de valeur.

L’Afrique de l’Est est la région d’Afrique à la croissance la plus rapide, avec un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 5,9% en 2017, contre une moyenne de 3,6% sur le continent.

Cependant, les pays de la région sont aux prises avec de mauvaises infrastructures, notamment des pénuries d’électricité, de faibles tarifs de raccordement à l’électricité et des coûts élevés de l’électricité pour les entreprises manufacturières – environ quatre fois plus que la moyenne mondiale. Elles se caractérisent également par une faible industrialisation, avec une valeur ajoutée manufacturière inférieure à 15% dans tous les pays membres de la région.

Dans la même catégorie