APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE APS SENEGAL/DAGANA: 30.000 PERSONNES ONT DES DIFFICULTÉS D’ACCÈS À L’EAU POTABLE APS KALIDOU KOULIBALY :  »NOUS AVONS MONTRÉ DU BEAU JEU » MAP L’intégration régionale en Afrique reste « faible », selon l’IIRA MAP Plus d’un milliard USD de projets à financer au 7è Africa CEO Forum (organisateurs) LINA ALJA Urges Pres. Trump To Extend DED For Liberians In US ACP Bakambu envoie la RDC à la phase finale de la CAN 2019 ACP La stratégie « Mettre fin à la Tuberculose d’ici 2030 » reste la seule arme de la RDC contre cette maladie LINA New ‘Timing’ Reform Agreed At Freeport To Break Trade Barriers ACP Le Président Félix Tshisekedi encourage les Léopards

La BAD adopte une stratégie pour accélérer la transformation de l’Afrique de l’Est


  14 Octobre      37        Economie (22902), Finance (3737), Photos (20694),

   

Abidjan, 14/10/2018 (MAP) – La Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver le document de stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique de l’Est (RISP) qui définit une feuille de route pour accélérer l’intégration régionale en favorisant notamment le développement des infrastructures.

Le document de stratégie pour l’intégration régionale 2018-2022 décrit l’orientation des travaux d’intégration régionale de la Banque en Afrique de l’Est au cours des cinq prochaines années.

La Stratégie guidera les opérations régionales de la Banque dans 13 pays, à savoir le Burundi, les Comores, Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Kenya, le Rwanda, les Seychelles, la Somalie, le Soudan du Sud, la Tanzanie et l’Ouganda.

Les principaux objectifs consistent à accélérer la transformation structurelle, à accroître les échanges commerciaux et à promouvoir l’intégration et l’inclusion du secteur financier.

La stratégie est axée sur deux piliers qui se renforcent mutuellement, à savoir le développement des infrastructures régionales pour la compétitivité et la transformation, et le renforcement des cadres politiques et institutionnels pour l’intégration des marchés, la croissance des investissements et le développement des chaînes de valeur.

L’Afrique de l’Est est la région d’Afrique à la croissance la plus rapide, avec un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 5,9% en 2017, contre une moyenne de 3,6% sur le continent.

Cependant, les pays de la région sont aux prises avec de mauvaises infrastructures, notamment des pénuries d’électricité, de faibles tarifs de raccordement à l’électricité et des coûts élevés de l’électricité pour les entreprises manufacturières – environ quatre fois plus que la moyenne mondiale. Elles se caractérisent également par une faible industrialisation, avec une valeur ajoutée manufacturière inférieure à 15% dans tous les pays membres de la région.

Dans la même catégorie