GNA E. African security experts, policymakers urge concerted efforts in conflict resolution GNA U.S. to raise bar for « made in America » products GNA Sudan, South Sudan to address oil flow constraints AGP Matoto-Route : trois jeunes tués dans un accident de la circulation GNA NC cancels meeting with clubs GNA Mother of former Nigeria national football coach kidnapped again by gunmen: police GNA 20 million children fail to receive lifesaving vaccines in 2018: UN APS CAN 2019 : LA DÉFAITE EN MATCH DE POULE EST OUBLIÉE (CAPITAINE) APS PLAIDOYER POUR LA CONSTRUCTION D’UN HÔPITAL DE NIVEAU 2 À VÉLINGARA APS LA QUALIFICATION EN FINALE VA RAPPORTER 1, 4 MILLIARD DE FRANCS AU SÉNÉGAL

La BAD et la CGEM unissent leurs efforts pour renforcer la contribution du secteur privé dans la dynamique d’intégration africaine


  21 Juin      50        Economie (24322), Finance (3799), Photos (21279),

   

Casablanca, 21/06/2019 (MAP) – Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) ont signé, vendredi à Casablanca, un accord de don d’un montant de 560.000 dollars (USD) en vue de renforcer, à travers la CGEM, le rôle du secteur privé marocain dans la dynamique d’intégration du Royaume sur le continent.

Financé à travers le Fonds d’assistance technique pour les pays à revenu intermédiaire (FAT-PRI), ce partenariat, « premier du genre sur le continent, a pour objectif d’accompagner activement les entreprises marocaines qui veulent se développer en Afrique, et ce à travers le développement d’une cartographie des échanges économiques et commerciaux intra-africains pour ouvrir de nouvelles perspectives d’investissement et d’import-export aux investisseurs marocains », a indiqué la représente résidente de la BAD au Maroc, Leila Farah Mokaddem, lors de la cérémonie de signature de cet accord.

Sur un autre plan, la BAD apportera son appui à l’organisation, début 2020, d’un forum international dédié à la petite et moyenne entreprise (PME), a précisé Mme Mokaddem, se félicitant de ce partenariat novateur qui, selon elle, favorisera « encore plus d’échanges et d’investissements marocains sur le continent ».

Par ailleurs, la représentante de la BAD a salué le rôle majeur du secteur privé marocain dans le processus d’intégration africaine et la performance du Royaume qui figure parmi les premiers investisseurs africains sur le continent, notant que sur « la période 2013-2017, environ 80% des investissements directs étrangers du Royaume sont orientés vers l’Afrique pour une valeur globale de près de 3,7 milliards de dollars ».

Elle a, en outre, qualifié le partenariat entre le Royaume et la BAD « d’exemplaire et solide », faisant savoir que cette coopération compte à ce jour plus de 30 opérations totalisant plus de 3 milliards d’euros d’engagements dans les secteurs des transports, de l’énergie, de l’eau et assainissement et de l’agriculture et dont près de 85% sont dédiés aux infrastructures.

De son côté, le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, s’est dit « fier de signer cet accord, le premier don de la BAD à une organisation représentant le secteur privé, en faveur de l’intégration africaine et l’organisation du forum international de la PME/TPE africaine », se félicitant, par la même occasion, des « relations exceptionnelles », qui datent de plus d’un demi siècle, entre le Royaume et la BAD et de la qualité de la coopération entre la CGEM et la BAD.

Le président de la CGEM a, par ailleurs, souligné l’importance de cet accord dans l’aide aux PME marocaines pour mieux apprécier le potentiel du continent et de ses marchés, et à saisir les opportunités d’investissement offertes, rappelant le rôle majeur du secteur privé dans le renforcement de la synergie mise en place pour accélérer l’industrialisation de l’Afrique.

Dans la même catégorie