APS Feux de brousse: 1500 Ha ravagés en trois mois dans la région de Louga (Eaux et forêts) APS Tambacounda : Le PUDC met en service le réseau électrique de Dyabougou MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines Economie MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Addis-Abeba abrite le 12 février la 1ere Conférence internationale de la FAO, de l’OMS et de l’UA sur la sécurité sanitaire des aliments AIP Côte d’Ivoire / Le ministre Sidi Touré annonce une évaluation trimestrielle du Programme social du gouvernement AIP Côte d’Ivoire/ Vers un encadrement des potières de Katiola par le centre céramique AIP Côte d’Ivoire/ Vingt ans de prison ferme pour les braqueurs d’Adjouan (Aboisso) AIP Côte d’Ivoire / L’encadrement des jeunes et des femmes entrepreneurs, une nécessité (Esmel Essis) MAP Marathon International de Marrakech: plus de 9.000 coureurs à la 30è édition

La BAD et la Société civile planchent sur l’industrialisation de l’Afrique


Abidjan, 07 mai (AIP)- La Banque Africaine de Développement (BAD) et des membres de la Société civile planchent sur l’industrialisation de l’Afrique, au tour d’un forum qui se tient, du lundi au mercredi, au siège de l’institution bancaire à Abidjan.

L’objectif de ce Forum vise à définir les rôles et les responsabilités de la société civile en vue d’une industrialisation durable et inclusive de l’Afrique.

Pour Mamadou Cissokho, membre du Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA), les Petites et moyennes entreprises (PME) et les Petites et moyennes industries (PMI) doivent se développer avec l’appui des gouvernements et de la BAD.

« Ce que nous demandons à la banque, c’est qu’elle s’engage auprès des gouvernements pour que la préparation des programmes se fasse avec les bénéficiaires et que nous pussions être dans le comité de pilotage, de suivi et évaluation. Nous souhaitons aussi que le taux de crédit soit harmonisé. Il faut aussi protéger le marché des PME », a-t-il recommandé, au cours du panel d’ouverture du Forum.

Le vice-président du secteur infrastructures et industrialisation de la BAD, Pierre Guisland, a signifié, pour sa part, qu’il y a un besoin de lumière sur les opérations économiques au niveau des Etats, ainsi que des explications sur les processus et démarches, se référant à la question de transparence.

Il a aussi relevé que l’accès au financement est essentiel dans l’industrialisation de l’Afrique. « Le plus petit montant que nous prêtons est 20 à 30 millions de dollars (soit 10 à 15 milliards  de francs CFA). Nous avons un éventail de financements », a-t-il soutenu.

Placé sous le thème « Engager la Société civile pour accélérer l’industrialisation de l’Afrique », ce forum rassemble près de 200 participants venus de toutes les sous-régions de l’Afrique.

ena/fmo

Dans la même catégorie