Inforpress MpD “convicto” de que país irá atingir meta de um milhão de turistas até 2021- deputado Inforpress Autarquia da Praia promete criar corredor exclusivo para bus e táxi ao longo do ano em curso Inforpress Santo Antão: Amupal mobiliza projectos para atenuar desemprego que afecta mulheres no Planalto Leste AIP Côte d’Ivoire/ CAN 2019 : Résultats et classement à l’issue des premiers matchs de poules AIP Côte d’Ivoire/ Le programme d’appui au développement des filières agricoles présenté aux acteurs régionaux à Korhogo AIP Côte d’Ivoire/ HEC Paris veut créer un Master entrepreneuriat à l’INPHB de Yamoussoukro Inforpress JpD formou uma geração que tem trazido soluções para Cabo Verde ao longos dos 25 anos – Euclides Silva Inforpress Ilha do Maio: Anciães extractoras de sal ponderam abandonar prática centenária APS RELIGION ET DÉVELOPPEMENT AU CENTRE D’UN COLLOQUE DE LA FKA APS RELIGION ET DÉVELOPPEMENT AU CENTRE D’UN COLLOQUE DE LA FKA

La BAD et la Société civile planchent sur l’industrialisation de l’Afrique


Abidjan, 07 mai (AIP)- La Banque Africaine de Développement (BAD) et des membres de la Société civile planchent sur l’industrialisation de l’Afrique, au tour d’un forum qui se tient, du lundi au mercredi, au siège de l’institution bancaire à Abidjan.

L’objectif de ce Forum vise à définir les rôles et les responsabilités de la société civile en vue d’une industrialisation durable et inclusive de l’Afrique.

Pour Mamadou Cissokho, membre du Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA), les Petites et moyennes entreprises (PME) et les Petites et moyennes industries (PMI) doivent se développer avec l’appui des gouvernements et de la BAD.

« Ce que nous demandons à la banque, c’est qu’elle s’engage auprès des gouvernements pour que la préparation des programmes se fasse avec les bénéficiaires et que nous pussions être dans le comité de pilotage, de suivi et évaluation. Nous souhaitons aussi que le taux de crédit soit harmonisé. Il faut aussi protéger le marché des PME », a-t-il recommandé, au cours du panel d’ouverture du Forum.

Le vice-président du secteur infrastructures et industrialisation de la BAD, Pierre Guisland, a signifié, pour sa part, qu’il y a un besoin de lumière sur les opérations économiques au niveau des Etats, ainsi que des explications sur les processus et démarches, se référant à la question de transparence.

Il a aussi relevé que l’accès au financement est essentiel dans l’industrialisation de l’Afrique. « Le plus petit montant que nous prêtons est 20 à 30 millions de dollars (soit 10 à 15 milliards  de francs CFA). Nous avons un éventail de financements », a-t-il soutenu.

Placé sous le thème « Engager la Société civile pour accélérer l’industrialisation de l’Afrique », ce forum rassemble près de 200 participants venus de toutes les sous-régions de l’Afrique.

ena/fmo

Dans la même catégorie