MAP SM le Roi préside au Palais Royal de Rabat une séance de travail dédiée à l’examen de l’avancement des projets d’énergies renouvelables portés par Masen (Cabinet Royal) MAP Le CAD et la SIB, du groupe Attijariwafa bank, réunissent des opérateurs économiques africains autour des « FinTech » à Abidjan AGP Plan de relance économique : l’accent mis sur la communication pour mieux vulgariser les effets induits AGP Un cadre de concertation pour donner un coup d’accélérateur au Plan décennal en gestation GNA Deputy Minister rally support for Regional Chairman GNA Indigenous industries must be innovative – Ministry GNA IFC to promote leasing across Africa GNA Businesses must re-align to changing payment landscape -GhIPSS APS Vers la mise en place d’un comité national de gestion des pesticides GNA Refuse to allow anyone to kill your business dreams

La BAD octroie une aide budgétaire de 43 millions USD au Niger


  12 Janvier      22        Economie (17964), Finance (3371),

   

Abidjan, 12/01/2018 (MAP) – La Banque africaine de développement (BAD) vient d’accorder une aide budgétaire d’environ 43 millions de dollars américains (USD) au Niger dont l’économie a été « fragilisée » par la chute brutale de l’uranium, son principal produit d’exportation.

Approuvée, mercredi dernier à Abidjan, par le Conseil d’administration de la BAD, cette aide budgétaire se compose d’un don de 23 millions de dollars de la Facilité de soutien à la transition (FAT) et d’un autre don de 20 millions de dollars du Fonds africain de développement (FAD), indique-t-on auprès de la BAD.

La totalité de cet appui devrait servir à soutenir la première phase du Programme d’appui aux réformes et à la résilience économique (PARRE). Ce programme couvre, en effet, les années budgétaires de 2017 à 2019 afin de renforcer la résilience du pays à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle à travers une meilleure gestion de l’eau et un accroissement de la productivité agropastorale.

Le Programme vise, par ailleurs, une meilleure mobilisation de recettes intérieures, une plus grande autonomisation des femmes, la création d’emploi pour les jeunes ainsi que la protection de l’environnement.

La BAD a justifié l’appui apporté au Niger par la nécessité pour la Banque d’accompagner les efforts déjà accomplis par le gouvernement local, en dépit des défis sécuritaires de plus en plus pesants sur les ressources financières du pays.

« La BAD, partenaire stratégique du Niger, se tient à travers cet appui budgétaire aux côtés du pays pour non seulement conforter les efforts déjà accomplis mais aussi pour accélérer les résultats dans les secteurs prioritaires tels que l’agriculture, les infrastructures électriques, les capacités institutionnelles et la gouvernance », a assuré le DG de la Banque pour l’Afrique de l’Ouest, Janvier Litsé.

A terme, le programme devrait entraîner une nette amélioration de la pression fiscale nationale, la faisant passer de 13,6% du Produit intérieur brut (PIB) en 2016 à 14,4% du PIB en 2019.

Outre cette amélioration de la collecte des impôts, le soutien de la Banque permettrait de ramener le taux de marchés publics passés sans appel d’offres au Niger de 51% en 2016 à 15% en 2019.

A cela s’ajoute l’objectif de l’amélioration de la productivité agropastorale, enjeu de premier ordre pour un pays confronté à la forte natalité et aux cycles récurrents de sécheresse et de famine.

Dans la même catégorie