ACP 1,37 millions d’USD pour l’électrification de 40 centres de santé dans le Kwilu ACP Le gouvernement promet d’accompagner l’OCC dans l’exécution du « Contrat de performance » 2021 ACP Assemblée Nationale : la plénière reportée à une date ultérieure Inforpress COVID-19: The Medical Association calls for unity for “adequate response” to the epidemic situation ANP ‘’Le travail abattu pendant cette Session est la preuve de l’engagement total envers les idéaux de notre intégration’’ (Président Sidie Tunis) Inforpress Porto Novo/Turismo: Percursos turísticos vão ser reabilitados no âmbito de um programa de requalificação das acessibilidades Inforpress São Vicente: Ministro da Saúde enaltece “ganhos evidentes” sociais e psicológicos com novo Centro de Diálise Inforpress Futebol/Praia: Babolacha e Varanda vão participar no Torneio Internacional de Veteranos em Portugal ATOP BLITTA/APPUI AUX GROUPEMENTS FEMININS POUR LA RESTAURATION DES PAYSAGES FORESTIERS DE BLITTA ET DES LACS: LES ACTIVITES DU PROJET LANCEES ATOP DES EXPERTS GENETICIENS DE L’OAPI SE FORMENT SUR LA THEMATIQUE

LA BAD VEUT ACCROÎTRE LA PERFORMANCE DE SON PORTEFEUILLE AU SÉNÉGAL


  26 Novembre      16        Economie (10823),

   

Dakar, 26 nov (APS) – La Banque africaine de développement (BAD) a organisé du 23 au 25 novembre 2020, dans le cadre de sa coopération avec le Sénégal, un atelier virtuel ayant pour thème le renforcement des capacités institutionnelles et cliniques fiduciaires (RICF), a appris l’APS.
Ce webinaire, placé sous la coordination de l’Institut africain de développement (ECAD), était organisé en collaboration avec le bureau-pays de la Banque au Sénégal et plusieurs départements clés concernés par les thématiques ‘’acquisitions’’, ‘’décaissements et gestion financière’’,’’ éthique’’ et ‘’lutte contre la corruption’’.
Selon un communiqué de presse, ce séminaire en ligne visant à ‘’renforcer les capacités de gestion des projets des différentes parties prenantes, en l’occurrence les personnels des cellules d’exécution de projets (CEP), afin d’accroître la performance du portefeuille de la Banque et d’améliorer l’efficacité du développement au Sénégal’’.
La même source signale que plus de 70 personnes prennent part à cet atelier parmi lesquelles de hauts responsables du ministère de l’Économie, du Plan et de la Coopération, du ministère des Finances et du Budget et des ministères sectoriels concernés ainsi que des coordonnateurs de projets et des chargés de passation de marchés, de gestion financière et décaissement, et de suivi-évaluation des CEP.
L’organisation du RICF ‘’se veut préventive et participative afin de maximiser l’impact de développement du programme-pays du Sénégal’’.
Il en était attendu ‘’l’acquisition de compétences et la création d’un cadre de dialogue permettant une meilleure compréhension et une mise à jour des connaissances des règles, procédures, normes, standards et principes de la Banque par toutes les parties prenantes’’.

Dans la même catégorie