AIP La Côte d’Ivoire, la RCA et le Burkina Faso peaufinent le démarrage des activités du projet MACOWECA AIP Les cours ont effectivement repris ce lundi à Tengrela AIP Des universitaires nationaux planchent sur un plan stratégique d’orientation pour l’élaboration d’un contrat de performance Inforpress Futebol/Santiago Sul: Celtic e Académica disputam esta quarta-feira a final da Taça Praia Inforpress Cabo Verde acolhe em Novembro o 41º Fórum Mundial dos Parlamentares para a Acção Global Inforpress Juventude em Marcha/35 anos: Líder enaltece papel do grupo na afirmação do teatro cabo-verdiano a nível internacional GNA GRA Fails to Meet Revenue Targets for 2018 GNA Chiringa wins Inter-Platoon RCC59 Boxing competition GNA Participate in the decision-making process, NCCE urges youth APS POUR LA PROMOTION DE LA QUALITÉ DANS LES INVESTISSEMENTS AGRICOLES

La Banque Islamique de Guinée lance un produit de financement des intrants agricoles innovant


  27 Avril      48        Economie (22913), Finance (3737),

   

Abidjan, 27 avr (AIP) – La Banque Islamique de Guinée (BIG), en collaboration avec le Bureau d’Exécution Stratégique de la Primature (BES), a conçu un produit de finance islamique «Mourabaha» pour permettre aux planteurs d’ananas d’acquérir des engrais et du matériel d’irrigation dans le cadre de commandes groupées effectuées par la Fédération des Planteurs de la Filière Fruit de la Basse-Guinée (FEPAF-BG).

Ce produit, selon un communiqué, offre des conditions d’achat et de remboursement particulièrement avantageuses, avec notamment un calendrier de remboursement aligné sur les dates de récolte (soit une période de grâce pouvant s’étendre à 18 mois) et un coût financier préférentiel (une marge de 7,5% sur 18 mois pour l’engrais et une marge de 15% sur 36 mois pour le matériel d’irrigation).
Ce partenariat entre la BIG et la FEPAF-BG s’inscrit dans le cadre de la relance de la filière ananas mise en œuvre par le BES, en appui au Ministère de l’Agriculture. Le manque d’accès des petits producteurs aux intrants et au matériel d’irrigation avait été identifié comme l’un des principaux goulots d’étranglement pour l’augmentation des superficies et l’amélioration des rendements.
« On veut que cette initiative fasse tache d’huile, que d’autres planteurs intègrent le mécanisme et soient suivis par la Fédération pour obtenir des fruits de qualité » a indiqué le Président de la FEPAF-BG, Moussa Camara, lors de la remise mercredi du chèque octroyé par la BIG pour l’achat de l’engrais.
Le BES a pour objectif d’accélérer la mise en œuvre d’initiatives phares du gouvernement par le développement et l’incubation d’approches de mise en œuvre et de gouvernance efficaces, durables et axées sur les résultats. Les projets pilotes du BES sont axés sur l’agriculture, les mines, le développement du leadership et l’amélioration de la gouvernance.

Dans la même catégorie